Spinozaetnous.org
 Sommaire
 Accueil
 Lire et comprendre
 Présentations
 Définitions
 Oeuvres
 Extraits
 Citations
 Les autres
 Bibliographie
 Wiki
 Réfléchir
 Être
 Connaître
 Être humain
 Bien vivre
 Vivre ensemble
 Actualités
 Discussions
 Forums
 Messages Privés
 Ressources
 Téléchargements
 Liens
 Recherche
· Fil d'info
 Interactions
 Proposer un article
 Journal
 Quizz
 Nous recommander
 Contact
 Infos
 Votre compte
 Statistiques
 Citation de Spinoza
Par là, nous pouvons comprendre clairement en quoi consiste notre salut, ou béatitude, ou Liberté : dans l'Amour constant et éternel envers Dieu, autrement dit dans l'Amour de Dieu envers les hommes.
"(Ex his clarè intelligemus, quâ in re nostra salus, seu beatitudo, seu Libertas consistit, nempe in constanti, & aeterno erga Deum Amore, sive in Amore Dei erga homines).
Ethique V, scolie de la prop. 36
 Derniers documents
· Nécessité et liberté 
· Bien, mal, éthique 
· Désir, joie et amour, tristesse, béatitude 
· Entendement humain, genres de connaissance, ... 
· Essence, de Dieu, de mode, de genre (?) Abrégé 
· Propriétés 
· Universaux, idées générales, êtres de Raison, ... 
· Régression à l'infini : E1P28 et autres 
· Spinoza - par Alain 
· Plus de documents...
 Chercher dans les oeuvres

 Qui est en ligne ?
Il y a pour le moment 155 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.
Spinoza et moi

Ontologiesteeve a écrit : "Spinoza n’était pas libre selon ses propres pensées, puisque il  n’était pas une chose, pour décider de son existence.  Cette chose, qui n’existait pas, a existé, c’était Spinoza.  Spinoza est mort ; cette « chose » n’est plus. Est-ce que Spinoza, tel qu’il a vécu, est un corps visible aujourd’hui ?

Probablement non, donc probablement oui.  Mais comment a-ton su que Spinoza a existé, pourtant on n’a jamais mesuré son existence ?  Il est à remarquer que l’histoire, en tant que source d’information, est une description des choses ; l’analyse de l’histoire comporte donc plusieurs biais, le premier étant l’intention de l’historien.

L’homme a connu la complexité des choses quand il n’a pas pu les simplifier ; les choses deviennent simples quand les capacités logicielles humaines gagnent en puissance.  Ainsi, nous savons que Spinoza a réellement existé, parce que nous connaissons sa pensée ; nous la connaissons parce qu’elle a existé.D’où Spinoza existe.

Donc : Spinoza a pensé, donc il existe. D’où Galilée existe, parce qu’il pensait que la terre tourne et elle continue à tourner malgré qu’on l’a pendu.  Ibnou Sina(Avicenne) existe grâce au canon de la médecine. Pharaon existe parce qu’il pensait qu’il est un Dieu. Adolf Hitler existe parce qu’il pensait que la race aryenne est une race supérieure. Newton existe parce que la gravité est un phénomène réel. A l’inverse, nous ne connaissons pas, par exemple, les voisins de Socrate, ni les cousins de Hegel, parce qu’ils sont morts et n’ont laissé rien qui pourra prouver qu’ils ont existé.

Accepter ou refuser une pensée, déterminera l’entendement ou le non-entendement autour de cette pensée, c’est l’attitude.  L’attitude, dans un ensemble donné, est déterminée par la fonction : attitude au temps t de x vis à vis de la pensée p, At(xp) = D(xp) x | C(xp) | tels que C = Connaissance et D = Désir. Ces deux variables C et D sont distinctes et évolutives dans le temps mais théoriquement mesurables. Les limites  de cette fonction At(xp) seront comprises entre deux valeurs, négative et positive, passant par la valeur zéro.  

Si maintenant, on considère X comme Spinoza avant sa naissance donc à un temps t, X’ comme Spinoza vivant donc à un temps t’, X’’ comme Spinoza après sa mort donc à un temps t’’ ; considérons, d’autre part, qu’un homme vivant =1  on aura ainsi:  X = 0,   X’= 1 et  X’’ = 0.

Mais est ce que X =0, est une équation juste ? autrement dit, avant d’être corps et âme, Spinoza n’était-il pas déjà autre chose ? Il est  maintenant connu, qu’avant sa naissance, Spinoza a évolué, en intra-tubaire puis en intra-utérin, en différentes étapes ; mais bien avant cela, n’était-il pas autre « chose », une idée, par exemple ? Est ce que X’’ = 0, est juste ? En apparence oui, mais au fond non, car si oui, on n’aurait pas connu Spinoza. Il reste donc quelque chose de Spinoza, sa pensée.  Il sera moins injuste d’écrire plutôt :  X ≠ 0, X’ = 1 et X’’ ≠ 0.

Est ce que l’équation sera encore plus claire ? autrement dit saurons nous quantifier X et X’’ ?  La recherche continue tant que l’humanité existe. L’homme pourra, en conclusion, connaître les autres grâce à leurs  pensées. Le savoir, en tant que résultat du raisonnement, cesse de l’être quand la raison commence à perdre confiance en soi au profit de la superstition et de l’habitude.  

Steeve Stevenson

"

 
 Liens connexes
· Plus d'informations à propos de Ontologie
· Article transmis par admin


L'article le plus lu à propos de Ontologie:
Le Dieu de Spinoza : un Dieu

 Evaluer l'Article
Moyenne des scores: 2.37
Votes: 8


Prenez une seconde et évaluez cet article :

Excellent
Très bien
Bien
Normal
Mauvais

 Options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)


Re: Spinoza et moi (Score : 0)
par Visiteur le 12/09/2003
galilee pendu? ce doit être une métaphore.



Re: Spinoza et moi (Score : 0)
par Visiteur le 14/06/2005
Tout ça pour en arriver là !!!!!!!
"La recherche continue tant que l’humanité existe."
Oui, et " De tout temps les hommes..."

"L’homme pourra, en conclusion, connaître les autres grâce à leurs pensées."
Et là je cite : "Sur ce dont on ne peut parler, il faut garder le silence".






Accueil | Lire et comprendre | Définitions | Oeuvres | Citations | Réfléchir | Téléchargements | Liens
Votre compte | Proposer article | Messages privés | Forum | Rechercher | Quizz | Recommander | Contact

Contenu disponible sous Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 2.0 France, source à citer : www.spinozaetnous.org

Ce site a été réalisé avec la version française de PHP-Nuke, de F.Burzi, sous licence GPL.
http://www.spinozaetnous.org/backend.php

Page générée en: 0.08 Secondes