Ce quelque chose qui repose éternellement en soi

Questions et débats touchant à la nature et aux limites de la connaissance (gnoséologie et épistémologie) dans le cadre de la philosophie spinoziste.
Avatar du membre
nicomaque
passe par là...
passe par là...
Messages : 2
Enregistré le : 31 déc. 2010, 00:00

Ce quelque chose qui repose éternellement en soi

Messagepar nicomaque » 31 déc. 2010, 17:39

Bonjour,

J'ai un souci d'interprétation de ce passage de l'aphorisme 333 du Gay Savoir de Nietzsche, ou il est question de Spinoza:

"Oui, peutêtre au sein de notre intérieur en lutte y a-t-il un héroïsme caché, mais certainement rien de divin, rien qui repose éternellement en soi, comme l’imaginait Spinoza."

Je suis en première année de philo, et je me demande à quoi correspond ce quelque chose de "divin" et " qui repose éternellement en soi, comme l'imaginait Spinoza"?

Amicalement

Frédéric Jean Gilles

Avatar du membre
volataire
a déjà pris quelques habitudes ici
a déjà pris quelques habitudes ici
Messages : 50
Enregistré le : 18 nov. 2010, 00:00

Messagepar volataire » 01 janv. 2011, 20:54

etrange que celui la disent ca j'ai lu le livre mais pas retenu cette phrase

Avatar du membre
AUgustindercrois
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 259
Enregistré le : 06 avr. 2005, 00:00
Contact :

Messagepar AUgustindercrois » 02 janv. 2011, 23:52

Ce quelque chose de divin est dans Ethique, partie V, proposition 22 et suivantes.

Ce qu'il est?

Quelque chose... d'éternel que l'on peut ressentir et expérimenter, et qui fait voir le singulier dans l'universel et réciproquement.

Avatar du membre
nicomaque
passe par là...
passe par là...
Messages : 2
Enregistré le : 31 déc. 2010, 00:00

Messagepar nicomaque » 04 janv. 2011, 17:52

merci beaucoup ces réferences m'aident beaucoup

Avatar du membre
volataire
a déjà pris quelques habitudes ici
a déjà pris quelques habitudes ici
Messages : 50
Enregistré le : 18 nov. 2010, 00:00

Messagepar volataire » 08 janv. 2011, 12:17

proposition 22

il est cependant necessairement en dieu une idee qui exprime l'essence de tel ou tel corps humain sous l'espèce de l'eternité (sub aeternitiatis specie)


Retourner vers « La connaissance »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité