L'exclusion des femmes et des "serviteurs" dans le

Questions et débats touchant à la doctrine spinoziste de la nature humaine, de ses limites et de sa puissance.
Avatar du membre
Noosse
passe par là...
passe par là...
Messages : 14
Enregistré le : 06 déc. 2013, 00:00

Re: L'exclusion des femmes et des

Messagepar Noosse » 23 févr. 2014, 15:22

Bonjour,

J' ai lu la plupart de vos commentaires .
Mon impression est que il y a plus de littérature que de philosophie chez certaines personnes .
Je ne cherche pas vous choquer mais juste passer un petit message par manque du temps .

Spinoza il savait très bien de quoi il parlait quand il disait que les femmes devaient être soumises à leur mari . Il savait aussi pourquoi le serviteur devait obéir .

Je vais essayer, d' ici qqe mois j 'espère , d ' expliquer les rasions que lui ont obligé à constater et affirmer cette règle générale de la continuité de la race humaine.
Pour le moment je vous donne juste un indice afin que vous puissiez d' argumenter selon les Êtres de Réalité ; tout ce que on essaie de construire selon les Être de Raison concernant la relation de sexes est voué à l' échec .

Si tout l' occident fléchit démographiquement ce que notre rapport à l'autre sexe est dénaturé à l' heure actuelle .

On peut écrire des pages entières , faire de la poésie , débiter , pour faire savant , des subtilités d' esprit ; cela ne changera rien pour la démographie occidentale .

La seul chose à faire est de comprendre le sens de mots " soumission " et " serviteur " selon l' acception de Spinoza .

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Re: L'exclusion des femmes et des

Messagepar hokousai » 24 févr. 2014, 00:57

On peut écrire des pages entières , faire de la poésie , débiter , pour faire savant , des subtilités d' esprit ; cela ne changera rien pour la démographie occidentale .
Je voudrais pas vous choquer mais actuellement il y a un problème avec la croissance démographique mondiale.( vu le comportement prédateur et irresponsable du démos en question )

Avatar du membre
Noosse
passe par là...
passe par là...
Messages : 14
Enregistré le : 06 déc. 2013, 00:00

Re: L'exclusion des femmes et des

Messagepar Noosse » 24 févr. 2014, 01:56

hokousai a écrit :
On peut écrire des pages entières , faire de la poésie , débiter , pour faire savant , des subtilités d' esprit ; cela ne changera rien pour la démographie occidentale .
Je voudrais pas vous choquer mais actuellement il y a un problème avec la croissance démographique mondiale.( vu le comportement prédateur et irresponsable du démos en question )


Exacte ; L' Afrique n'est pas le bon exemple ; là - bas la question ce n'est pas seulement les conditions des femmes ; l' ignorance et l' irresponsabilité de l' homme avant tout . Rien chez Spinoza ne se rapporte à ce que se passe en Afrique ni aux conditions des femmes de ce continent .

Avatar du membre
vilrockerdefer
passe par là...
passe par là...
Messages : 14
Enregistré le : 16 févr. 2010, 00:00

Re: L'exclusion des femmes et des

Messagepar vilrockerdefer » 30 avr. 2014, 15:08

Bonjour,

Je m'étonne du consensus sur le sujet. Quasiment tous, vous semblez partir du principe que Spinoza a tort, à savoir, du principe que les femmes doivent être politiquement, et accessoirement sous tous rapports, les égales des hommes.

Ce consensus n'est pas le moindre des indices qui pourrait faire penser à n'importe quel esprit sensé qui se méfie des présupposés tout autant que du grégarisme, que vous avez tort.

Car s'il manque une démonstration "géométrique" de l'infériorité des femmes, tout autant qu'une démonstration ontologique, on pourrait néanmoins, pour cette dernière espèce, en proposer de raisonnables. Si Spinoza ne le fit pas, comment lui reprocher ? Il ne faisait pas l'étude des femmes à proprement parler.

Je ne vais pas me lancer là-dedans. Toutefois, voici des pistes :
- personne ne serait choqué si on affirmait que les femmes avaient une force physique inférieure à celle des hommes, pourquoi être choqué quand si on affirme la même chose de la force politique ?
- la femme a-t-elle, relativement, une plus grande proximité physique (dans tous les sens du terme) vis-à-vis des enfants que de l'homme ?
- pendant un naufrage, cette maxime est-elle raisonnable : "les femmes et les enfants d'abord" ?
- la politique a-t-elle un rapport direct avec la Défense ? avec la Police ? partant, avec la force physique ?
- régner sur un foyer, où l'homme passe la moitié de sa vie, et les enfants l'essentiel de leur journée, est-ce négligeable par rapport au fait de régner sur l'espace public ?

Merci de ne pas confondre élémentaire avec réactionnaire, et, surtout, avec faux.

Vous avez pour vous le consensus occidental général, il est statistiquement extrêmement probable que vous soyez victimes de vos imaginations dans cette matière, et ce d'autant plus que vous appartenez indirectement ou non aux sphères de la bourgeoisie intellectuelle. Il serait en fait, d'une certaine manière, anormal que vous soyez d'accord avec moi. Mais s'il-vous-plaît, ne vous donnez pas la peine de répondre sans réfléchir. Ou sans avoir réfléchi quelques années. Au moins, posez-vous la question suivante :
Quel serait l'inconvénient d'exclure les femmes de la sphère politique ? Cela vous ferait-il de la peine ? De la pitié ?
Et merci de ne pas inclure dans le concept de "sphère politique" des régimes faux tels que ceux sous lesquels nous vivons, et que n'importe quel lecteur de Spinoza ou d'Aristote saura reconnaître comme étant de nature proprement et exclusivement aristocratique plutôt que démocratique.

Au revoir.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Re: L'exclusion des femmes et des

Messagepar hokousai » 30 avr. 2014, 23:25

Car s'il manque une démonstration "géométrique" de l'infériorité des femmes, tout autant qu'une démonstration ontologique, on pourrait néanmoins, pour cette dernière espèce, en proposer de raisonnables.


Pour autant qu'une démonstration puisse être ontologique, il faudrait en trouver une de raisonnable et autres que les lieux communs que vous nous servez.(lesquels n' ont rien d ontologique mais relèvent de l' archaïsme en sociologie).

Pour ce que je connais de la politique, je verrais bien qu'on en exclue les hommes .

Avatar du membre
vilrockerdefer
passe par là...
passe par là...
Messages : 14
Enregistré le : 16 févr. 2010, 00:00

Re: L'exclusion des femmes et des

Messagepar vilrockerdefer » 01 mai 2014, 02:08

Il s'agit d'une "démonstration concernant l'ontologie". J'avais hésité à corriger "démonstration ontologique" en me relisant, mais je comptais sur vous pour comprendre le sens de ce raccourci, et d'ailleurs je suis sûr que vous l'avez fait. Mais vous teniez à élever le débat ?

Quant au reste, vu l'absence d'arguments, il n'y a pas à répondre.

Au revoir.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Re: L'exclusion des femmes et des

Messagepar hokousai » 01 mai 2014, 14:43

Quant au reste, vu l'absence d'arguments, il n'y a pas à répondre.

C 'est qu'il n'y a aucun argument recevable chez vous.


Retourner vers « Anthropologie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité