De Deleuze à Spinoza

Espace pour se présenter : qui êtes vous (ou pensez vous être) ? Comment avez vous découvert Spinoza ? Qu'est-ce qui vous intéresse chez lui plus particulièrement ? et tout ce qu'il vous conviendra de dire pour permettre de mieux se connaître.
Avatar du membre
symbiose
a déjà pris quelques habitudes ici
a déjà pris quelques habitudes ici
Messages : 45
Enregistré le : 17 déc. 2010, 00:00

De Deleuze à Spinoza

Messagepar symbiose » 17 déc. 2010, 20:48

Bonjour,

je découvre actuellement Spinoza après y avoir été initié à travers la philosophie de Deleuze par le biais de débats dans le domaine psychologique ("l'Anti-oedipe" coécrit avec Félix Guattari).

Je cherche à comprendre l'esprit du spinozisme ainsi qu'à cerner l'interprétation qu'en fait Deleuze ("Spinoza et le problème de l'expression", "Spinoza philosophie pratique").

Si quelqu'un maitrise bien le sujet...

merci d'avance!

Avatar du membre
ElEternaute
passe par là...
passe par là...
Messages : 1
Enregistré le : 27 déc. 2010, 00:00

Messagepar ElEternaute » 27 déc. 2010, 19:26

Bonjour!

J'ai découvert moi aussi Spinoza par le biais de Deleuze, que j'ai lu à cause de l'Anti-Oedipe.

Je vous suggère vivement ses cours audios sur le site de Paris VIII:

www2.univ-paris8.fr/deleuze/

Je vous recommande l'Introduction a l'Ethique de Spinoza de Macherey, c'est une très bonne continuation des cours de Deleuze à mon avis.

Avatar du membre
cess
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 184
Enregistré le : 10 juil. 2010, 00:00
Localisation : Marseille

Messagepar cess » 02 janv. 2011, 14:36

Bonjour,
Gilles Deleuze a été pour moi une rencontre, qui a lui-même rencontré un jour Spinoza......
J'ai du coup "rencontré" Spinoza.......
Version simpliste de la naissance d'une bande de copains......
ou peut-être preuve de la véracité d'une conclusion (ou recommandation) essentielle de l'Ethique:"choisir son environnement qui nous correspond à chacun de nous , faire converger à sois les bonnes énérgies, celle qui vont augmenter notre puissance d'agir"......

Et s'il est de notre puissance de nous auto-affecter positivement (ce dont je suis certaine!), je vous invite seulement à laisser parler votre coeur, cela parait surement déconcertant mais je n'ai d'autres choses à vous dire que de vous laisser emporter par "ce vent de sorcière",de vivre pleinement "ces impressions de lecture" que seule l'Ethique a pu me procurer jusque là.....

S'il est un livre qui a traversé les siècles sans que jamais on ait pu le démonter , un livre qui a approché les mystères de la Connaissance
a ce point , c'est bien celui-ci......

et enfin, juste vous préciser qu'il y a une immense différence entre le savoir et la connaissance......que les mystères de cette dernière se situent au coeur de l'être, .....que tout commence par une émotion qui cheminera jusqu'à la production d'idées, d'images mentales qui généreront à leur tour nos sentiments.....et que...et bien oui.....oui...mille fois oui......"Spinoza avait raison". Lisez aussi pourquoi pas, cet ouvrage d'Antonio Damasio, neurologue américain qui approche ces liens très déstabilisants et subtil de ce que notre corps ou l'étendue nous donne....Saura-t-on d'ailleurs un jour ce que le corps peut vraiment?????

Amicalement

Cécile

Avatar du membre
Ulis
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 159
Enregistré le : 30 déc. 2003, 00:00

Messagepar Ulis » 03 janv. 2011, 10:15

@ Cécile
J'aime votre approche de Spinoza
Pourquoi, alors qu'il s'adresse essentiellement à notre raison, il nous émeut tant ? La symbiose du concept et de l'affect ?

Avatar du membre
Ulis
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 159
Enregistré le : 30 déc. 2003, 00:00

Messagepar Ulis » 03 janv. 2011, 13:01

@ Cécile,
Nous pourrions commencer l'année avec ce poème de Borges
Ulis
---------------------------
BARUCH SPINOZA

Brume d'or, le Couchant pose son feu
Sur la vitre. L'Assidu manuscrit
Attend, avec sa charge d'infini.
Dans la pénombre quelqu'un construit Dieu.
Un homme engendre Dieu. Juif à la peau
Citrine, aux yeux tristes. Le temps l'emporte
Comme la feuille que le fleuve porte
Et qui se perd dans le déclin de l'eau.
Qu'importe. Il insiste, sorcier forgeant
Dieu dans sa subtile géométrie ;
Du fond de sa maladie, son néant,
De ses mots il fait Dieu, l'édifie.
Le plus prodigue amour lui fut donné,
L'amour qui n'espère pas être aimé.

Avatar du membre
cess
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 184
Enregistré le : 10 juil. 2010, 00:00
Localisation : Marseille

Messagepar cess » 03 janv. 2011, 21:26

MAGNIFIQUE ULISSE!!!!!!

Avatar du membre
cess
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 184
Enregistré le : 10 juil. 2010, 00:00
Localisation : Marseille

Messagepar cess » 03 janv. 2011, 21:28

DIANTRE ULIS !!!Pardon....

un jour un membre de ce forum m'a parlé "des limites du langage " en me recommandant de lire cette ouvrage de Wittgenstein.....

Je crois que la poésie les fait littéralement exploser!!!


Retourner vers « Se présenter »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : MSN [Bot] et 1 invité