Conscience et conscience de soi

Questions philosophiques diverses sans rapport direct avec Spinoza. (Note pour les élèves de terminale : on ne fait pas ici vos dissertations).

aldo
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 483
Enregistré le : 13 janv. 2015, 11:33

Re: Conscience et conscience de soi

Messagepar aldo » 30 déc. 2017, 00:47

.....

aldo
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 483
Enregistré le : 13 janv. 2015, 11:33

Re: Conscience et conscience de soi

Messagepar aldo » 18 mai 2018, 16:09

C'est-à-dire qu'on est en droit de croire en un sujet qui, au coeur de l'événement, serait encore toujours dans une sorte "d'intégralité" qui le différencierait toujours de ce qui lui arrive, de considérer les événement comme toujours "extérieurs". Et ainsi, on est toujours en droit de ne s'occuper des choses que depuis une "conscience", sorte d'objet immaculé à qui adviendrait ceci ou cela. Mais si donc on refuse de penser l'autre façon de voir les choses, à savoir un événement comme expérience où l'objet immaculé en question est à ce point balloté dans tous les sens que l'être autour de la conscience en ressort modifié, voire transformé, si la conscience doit être LE point fixe d'où tout est observable, alors on n'est plus en droit de soutenir que l'autre "éviterait" ou "ne verrait pas" tel ou tel point... qui bien sûr serait l'apanage de la-dite "conscience" (laquelle, bien entendu, serait apte à délimiter les choses visibles des autres, l'extérieur de l'intérieur etc).


Retourner vers « Questions de philosophie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité