CHRONIQUES SPINOZIENNES (V)

Questions philosophiques diverses sans rapport direct avec Spinoza. (Note pour les élèves de terminale : on ne fait pas ici vos dissertations).

Avatar du membre
AUgustindercrois
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 259
Enregistré le : 06 avr. 2005, 00:00
Contact :

CHRONIQUES SPINOZIENNES (V)

Messagepar AUgustindercrois » 18 oct. 2006, 12:27

LES BOTTES NOIRES DE SPINOZA

Au Lecteur Masqué

Loulou Ferdinand Céline (attablé devant un kebab bien gras avec des frites très molles et un litre de bière qu’il boit à même la carafe) :
- T’as aimé le cours de Pautrat aujourd’hui ?

Aurélien Prémant (attablé devant une sobre assiette végétarienne, et un verre d’eau, s’étant vu refuser une bière libanaise par le patron, « à cause de l’embargo israélien », la haine produisant toujours la haine, et les mêmes causes, les mêmes effets) :
- Bah oué. Plus charpenté que la dernière fois, moins soumis à improvisation, plus structuré. J’aime bien quand il intériorise une dialectique et qu’il fait l’entier parcours, d’un trait, immédiatement.

Loulou (ayant sucé son médium gauche entaché de graisse) :

- L’intelligence, encore, ou l’art de sauter les étapes, comme le dit Montesquieu…

Aurélien : - Dis Loulou, tu devrais arrêter de manger des andouillettes et des kebabs, c’est mauvais pour ta santé… les causes et les effets…

Loulou : - Je ne suis pas un capitaliste spinoziste, juste un sale petit écrivain anar…

Aurélien : - Tu ne délocalises pas encore le désir, en somme…

Loulou : - C’est Ca... en SUBSTANCE…

Aurélien : - Tu te possèdes trop, n’oublie pas la nécessaire dépossession de l’ego…

Loulou : - Je n’arrive pas à penser sous la catégorie de l’éternité : je suis déterminé à atteindre la gloire, quel qu’en soit le prix…

Aurélien : - Ambition, orgueil, vanité qui te déterminent…

Loulou : - Moi, je m'efforce de m’ignorer, tant je me répugne… (ET il boit une très grande gorgée de bière, énorme plaisir minuscule)

Aurélien : - Ton corps, réquisitionné par tes parties, cette carafe, énorme orifice qui t’engloutit goulûment, t’aliène…

Loulou : - T’as vu la nana qui passe, avec ses superbes lunettes noires, son sac noir, et ses bottes non moins noires ? Là je détermine mon désir ailleurs.

Aurélien : - Certes. (Il sourit) Revenons – en au troisième genre de connaissance. Prenons – là, cette charmante demoiselle, pour ce qu’elle est : un conatus, dont je dois voir l’idée en Dieu de toute éternité…

Loulou (Yeux à la Tex Avery): - Dieu a parfois de belles idées… Mate au lieu de philosopher.

Aurélien : - Tente de voir au lieu de zieuter...

(Ils rient tous deux)

Loulou: - Le tragique est comique... C'est peut - être cela, la joie suprême: rire de tout, rire de tous, de soi d'abord... Comme le dit Pautrat, voir le super comique de la vie...

(Une fille passe avec un superbe Mickey sur son T shirt très moulant)

Tiens ça me rappelle ce que Pautrat a dit aujourd'hui: la religion est à la métaphysique spinoziste ce que Mickey est à la littérature...

Aurélien: - Moi, j'aime bien Mickey; je préfère Diderot.

Retourner vers « Questions de philosophie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité