cours de gilles deleuze sur spinoza

Actualités et informations diverses sur Spinoza, la philosophie en général ou regards spinozistes sur l'actualité.
aldo
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 485
Enregistré le : 13 janv. 2015, 11:33

Re: cours de gilles deleuze sur spinoza

Messagepar aldo » 17 janv. 2015, 21:43

NaOh a écrit :Deleuze ou les ravages de la démagogie...

Merci pour m'avoir fait part de votre opinion.

Vanleers a écrit :Vous craignez d’être vite lassé. Rassurez-vous, sur ce forum, l’entrée est libre, la sortie aussi.
Bien à vous

Que voilà une formulation toute à fait charmante...
Vanlers, vous qui avez l'air de bien connaître Spinoza : est-ce l'effet de la béatitude spinozienne que de rendre les gens aussi aimables ou aurais-je déjà commis un quelconque impair ?

Avatar du membre
Vanleers
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 1484
Enregistré le : 22 nov. 2012, 00:00

Re: cours de gilles deleuze sur spinoza

Messagepar Vanleers » 17 janv. 2015, 21:49

A aldo

Vous avez écrit :

« La dimension critique (que Deleuze n'aurait pas vis-à-vis de Spinoza) ne consiste pas à dévoiler le vrai du faux ou les certitudes des hésitations dans sa philosophie, mais à dévoiler le sens que Spinoza a cru extraire des choses... »

Qu’entendez-vous, concrètement, par « dévoiler le sens que Spinoza a cru extraire des choses » ?
Vous disiez que vous ne connaissiez pas Spinoza mais peut-être avez-vous quand même une idée de ce que pourrait être le sens que Spinoza a cru extraire des choses et, dans ce cas, pouvez-vous nous en parler.
Pour ma part, je ne vois pas du tout en quoi il pourrait bien consister.
J’ajoute que si l’on ne se préoccupe pas de savoir si ce que dit un penseur est vrai ou faux, alors autant lire des BD.

Bien à vous

aldo
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 485
Enregistré le : 13 janv. 2015, 11:33

Re: cours de gilles deleuze sur spinoza

Messagepar aldo » 17 janv. 2015, 22:13

C'est donc parce que j'ai commis le crime de lèse-majesté de parler de sens dans ce forum que vous m'indiquiez si gentiment le chemin de la sortie ?
Et bien disons que de mon côté, une philosophie qui ne ferait pas sens serait bonne à mettre à la poubelle.
Je crois que ça répond.

Ceci dit, je n'échangerai dorénavant avec vous que lorsque vous envisagerez le dialogue sous une forme respectueuse. Je ne viens pas ici pour me bagarrer, avoir raison ou toute autre forme de rapport de pouvoir. Ça ne m'intéresse pas.

Bien à vous.

Avatar du membre
NaOh
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 274
Enregistré le : 12 janv. 2013, 00:00

Re: cours de gilles deleuze sur spinoza

Messagepar NaOh » 18 janv. 2015, 11:58

A Aldo,

Ce qui vous a été demandé est de préciser ce que vous mettez sous cette expression passe partout : "faire sens". Et question subsidiaire: qu'est-ce que serait une philosophie qui "ferait sens" par rapport à une autre qui ne le ferait pas?

D'autre part vous opposez à mon avis assez grossièrement "sens" et "vérité". Voyez vous, et selon moi l'explication du sens d'une proposition n'est rien d'autre que l'explication des conditions de vérité et de fausseté de cette proposition. Bien loin de s'opposer donc, sens et vérité sont dans un rapport de condition à conditionné.

Bien à vous.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4105
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Re: cours de gilles deleuze sur spinoza

Messagepar hokousai » 18 janv. 2015, 14:31

NaOh a écrit :Voyez vous, et selon moi l'explication du sens d'une proposition n'est rien d'autre que l'explication des conditions de vérité et de fausseté de cette proposition.


A mon très humble avis c'est un peu réducteur.
La caricature ( puisqu' on est dans cet événement ) fait sens, elle a un sens, elle fait réagir en vertu d'un sens ou d'une signification.
Or une caricature n' est ni vraie ni fausse .
Une caricature peut être sous forme de proposition. L' ironie par exemple, fort employée dans la satire, n'est ni vraie ni fausse. Même si elle se réfère à des états de choses qui eux peuvent exister ou ne pas exister, ce n'est pas le but de l'ironie que de vérifier un état du monde.

Quand un humoriste dit :«François, ne recule pas, les homos sont derrière toi!»
Il est bien évident que cela a un sens. la compréhension du sens ne renvoie pas à la vérité ou à la fausseté.

Non non elle renvoie au sens de l' humour ... si vous voulez . :)

Avatar du membre
NaOh
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 274
Enregistré le : 12 janv. 2013, 00:00

Re: cours de gilles deleuze sur spinoza

Messagepar NaOh » 18 janv. 2015, 19:17

A hohusai,

Une caricature n'est pas une proposition déclarative. Un énoncé si vous voulez. Le sens d'un dessin n'a rien à voir avec le sens d'une proposition et il n'y a que vous pour faire ce rapprochement.... Et effectivement concernant le sens d'un dessin, sauf si c'est un modèle, un diagramme, ou un plan ou encore une carte la question n'est pas celle du vrai et du faux. Donc hors sujet

Bien à vous.

PS: sinn und bedeutung

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4105
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Re: cours de gilles deleuze sur spinoza

Messagepar hokousai » 18 janv. 2015, 22:59

à NaHo

Ce que suggère aldo c'est qu' on peut concevoir la philosophie comme un dessin, c'est à dire comme un expression. Ce qui est visé n' est pas la vérité mais l' expressivité. En fait vous optez pour une compréhension de la philosophie et Deleuze ,par exemple, pour une autre. A cet effet Deleuze est dans la lignée de Nietzsche (pas dans celle de Bertrand Russell).

il n'y a que vous pour faire ce rapprochement....


Merci pour le compliment ...mais je doute, hélas, avoir formulé, où que ce soit, quelque chose qui n'ait été dite peu ou prou ailleurs. :(

PS: sinn und bedeutung
Je connais mon Frege. :)
Modifié en dernier par hokousai le 21 mai 2015, 21:50, modifié 1 fois.

aldo
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 485
Enregistré le : 13 janv. 2015, 11:33

Re: cours de gilles deleuze sur spinoza

Messagepar aldo » 19 janv. 2015, 00:55

Désolé, fausse manœuvre...
Modifié en dernier par aldo le 19 janv. 2015, 00:58, modifié 1 fois.

aldo
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 485
Enregistré le : 13 janv. 2015, 11:33

Re: cours de gilles deleuze sur spinoza

Messagepar aldo » 19 janv. 2015, 00:57

Deleuze a écrit :"Une théorie philosophique est une question développée, et rien d'autre : par elle-même, en elle-même, elle consiste non pas à résoudre un problème, mais à développer jusqu'au bout les implications nécessaires d'une question formulée. Elle nous montre ce que les choses sont, ce qu'il faut bien que les choses soient, à condition que la question soit bonne et rigoureuse (...) On voit combien sont nulles les questions posées aux grands philosophes. On leur dit : les choses ne sont pas ainsi. Mais en fait il ne s'agit pas de voir si les choses sont ainsi ou non, il s'agit de savoir si est bonne ou non, rigoureuse ou non, la question qui les rend ainsi"

L'idée n'est donc pas de raisonner à partir d'un a priori du vrai et du faux (dont l'intérêt en tant que vecteur de connaissance "adéquate" 8-) reste à démontrer), mais à partir de problèmes dont chacun vérifiera le bien-fondé selon la perspective effective qu'ils donnent sur les choses.
C'est à travers les problèmes que chez Deleuze la question du sens s'impose, dans la mesure où c'est à ce moment seulement que nous sommes réellement impliqués, et non plus pris dans des spéculations dont rien ne garantit qu'elles ne s'attaquent pas à de faux problèmes, que les questions qu'elles portent aient un quelconque fondement autre qu'intellectuel, abstrait.

Avatar du membre
NaOh
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 274
Enregistré le : 12 janv. 2013, 00:00

Re: cours de gilles deleuze sur spinoza

Messagepar NaOh » 19 janv. 2015, 09:02

A Hokusai

Vous écrivez: "Ce que suggère aldo c'est qu' on peut concevoir la philosophie comme un dessin". Vanleers disait de son coté:"si l’on ne se préoccupe pas de savoir si ce que dit un penseur est vrai ou faux, alors autant lire des BD"

Comme quoi et pour une fois vous n'êtes pas si loin l'un de l'autre...

La question du sens d'un dessin est complexe mais elle fait intervenir la notion de représentation. L'on peut qualifier par exemple une caricature de plus ou moins "juste", plus ou moins "pertinente", plus ou moins bien "bien trouvée" pour décrire un état de chose, lequel est alors placé "sous un jour particulièrement éclairant". On ne s'exonère donc pas du problème du "rapport à la réalité" à si bon compte puisque même dans la caricature interviennent des critères normatifs...

Quant aux dessins dont Deleuze et Gattari ont cru bon agrémenter leur imbuvable Qu'est ce que la philosophie. On dira qu'ils auraient été mieux inspirés de faire appel aux services d'un vrai dessinateur...

Bien à vous


Retourner vers « Actualités »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité