Cause de soi, une mauvaise traduction ?

Questions et débats touchant à la conception spinozienne des premiers principes de l'existence. De l'être en tant qu'être à la philosophie de la nature.
Règles du forum
Cette partie du forum traite d''ontologie c'est-à-dire des questions fondamentales sur la nature de l'être ou tout ce qui existe. Si votre question ou remarque porte sur un autre sujet merci de poster dans le bon forum. Merci aussi de traiter une question à la fois et d'éviter les digressions.
Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1177
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Re: Cause de soi, une mauvaise traduction ?

Messagepar Henrique » 08 juin 2019, 18:49

Bonjour Samjo,
Me Eckhart me semble très intéressant pour comprendre l'Ethique sur le plan pratique, j'y reviendrai.
Henrique Diaz
Ne pas ricaner, ne pas geindre, mais comprendre pour agir vraiment.

SoleneAttend
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 19
Enregistré le : 28 janv. 2018, 17:14

Re: Cause de soi, une mauvaise traduction ?

Messagepar SoleneAttend » 08 juin 2019, 19:37

Si un corps A évolue d'instant en instant alors A devient A' puis A'' etc.. A != A ' != A'' où est le corps? Quelque chose qui évolue en permanence ne peut être défini en un quelque chose. Tu peux parler de A mais le temps d'un parler A n'existe plus.

Maintenant si je prends une particule élémentaire de matière, a t elle une dimension? Si oui alors de quoi est constituée cette particule? De particules de matière plus petites, alors elle n'est pas élémentaire. Si elle n'a pas de dimension, alors toutes les particules de l'univers devraient fusionner en un point. Où est l'étendu?

Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1177
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Re: Cause de soi, une mauvaise traduction ?

Messagepar Henrique » 09 juin 2019, 11:40

On pourrait te retourner la question : comment pourrait-il y avoir "évolution" s'il n'y avait pas quelque chose qui évolue ? La réponse de Spinoza serait à mon avis qu'il n'y a que des modifications mouvantes de la substance. Mais une modification A peut être clairement distinguée de la modification B parce que la substance se modifie en une infinité de modes uniques. La vague A de l'océan n'est pas la vague B, même si ce n'est rien de stable et de définitif.

Quant aux particules, c'est justement parce qu'elles ont une dimension que l'univers n'est entièrement contenu en un point. Les particules les plus fondamentales que la physique actuelle conçoit, les supercordes, n'ont pas une mais entre 10 et 26 dimensions selon les théories.
Henrique Diaz
Ne pas ricaner, ne pas geindre, mais comprendre pour agir vraiment.

SoleneAttend
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 19
Enregistré le : 28 janv. 2018, 17:14

Re: Cause de soi, une mauvaise traduction ?

Messagepar SoleneAttend » 13 juin 2019, 21:42

Si les particules ont une dimension, de quoi sont-elles constituées? Oui la physique actuelle, le actuelle est très important. Il fut un temps où la physique actuelle concevait comme particules élémentaires les atomes. Toute la physique est partie du postulat que l'observateur est extérieur à l'expérience et elle est aujourd'hui confrontée à cette grosse difficulté que c'est bien l'esprit qui observe et que l'observateur n'est pas séparé. Lire "la matière et l'esprit" de Schrodinger ou bien Michel Bitbol. Et puis la théorie des supercorde est loin d'être validée expérimentalement, et même si elle l'était, on ne cesserait de trouver des particules plus petites.

Quant à ta première remarque je retourne l'argument. C'est justement parce qu'il n'y a rien en substance qui évolue qu'il peut y avoir évolution. Si il y avait quelque chose en substance, il ne pourrait pas évoluer. Cf. Nagarjuna.

Crosswind
passe par là...
passe par là...
Messages : 12
Enregistré le : 20 août 2018, 13:41

Re: Cause de soi, une mauvaise traduction ?

Messagepar Crosswind » 14 juin 2019, 10:15

Je précise que les théories scientifiques ne démontrent aucune ontologie : un électron n'est pas un objet persistant doté de caractéristiques particulières. L'électron, et l'ensemble du zoo quantique, sont des entités mathématiques que le langage courant hypostasie indûment. Lorsque, dans une chambre à bulle, on affirme voir la trace d'un électron, c'est à proprement parler un abus de langage, car chaque points qui forment la ligne ne peuvent être dits refléter la trace d'un même objet "électron".

Aussi, les "dimensions" d'un objet ne sont pas à proprement parler des dimensions ontologiques, mais des dimensions mathématiques.

Il faut être éminemment prudent lorsque l'on invoque la science en philosophie...

SoleneAttend
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 19
Enregistré le : 28 janv. 2018, 17:14

Re: Cause de soi, une mauvaise traduction ?

Messagepar SoleneAttend » 16 juin 2019, 00:20

SamJo ce que dit et a vécu Maître Eckhart ressemble furieusement à la Vedanta et à la quête du Soi, cf. Ramana Maharshi. Très intéressant! Merci pour la citation. C'est dans quelle œuvre?


Retourner vers « L'ontologie spinoziste »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité