Idée adéquate

Catégorie: Vocabulaire

"par idée adéquate, j'entends une idée, qui en tant qu'elle est considérée en soi, sans relation à un objet, a toutes les propriétés ou dénominations intrinsèques d'une idée vraie. Explication : je dis "intrinsèques", afin d'exclure celle qui est extrinsèque, à savoir la convenance de l'idée avec l'objet qu'elle représente". (E2D4)
On ne peut chercher une correspondance exacte entre une idée et un objet (par ex. un corps), c'est-à-dire la vérité (E1A6) en sortant miraculeusement de la représentation pour percevoir le réel, car l'idée d'une affection du corps humain n'enveloppe pas sa connaissance adéquate (E2P27) et il ne peut y avoir d'interaction entre le mental et le corps (E3P2). Il s'agit alors de s'intéresser à ce qui dans l'idée est adéquat à l'idée en elle-même (intrinsèque) et non à son objet (extrinsèque). Il s'agit ici de s'en tenir strictement à la pensée, sans se référer à aucun autre attribut.
Quelles sont les propriétés ou dénominations intrinsèques d'une idée vraie ? Soit une sphère et l'idée de sphère comme demi-cercle en rotation autour de son centre (TIE §72), admettons que cette idée est absolument vraie. Étant égale à son objet, cette idée doit être unique (il ne peut y avoir qu'une seule idée vraie pour une réalité donnée), nécessaire (on ne peut penser une sphère autrement que comme formée d'un demi-cercle en rotation autour de son centre, on ne peut par exemple penser une sphère carrée ou ovale), claire (l'idée vraie doit être présente et manifeste à un esprit attentif à l'objet), distincte (elle est clairement différenciée d'autres idées peut-être voisines : rond, globe ovoïde etc.), et entièrement déterminée (l'idée inadéquate est essentiellement une idée incomplète, tronquée : à partir de l'idée de demi-cercle en rotation autour). L'idée de substance, également, est une idée adéquate : en tant qu'idée de ce qui est en soi et par soi (E1D3) cette idée n'est déterminée que par elle-même, elle ne peut donc qu'être entièrement déterminée. Toute idée dont on ne connaît que partiellement la détermination (les autres idées qui la déterminent) ne pourra qu'être inadéquate. Autres dénominations intrinsèques de l'idée vraie : fécondité, enchaînement avec d'autres idées adéquates (concatenatio) (étant nécessaire et distincte, une idée adéquate doit pouvoir être rapportée adéquatement à ses effets). - Voir Détermination.
A partir du moment où une idée adéquate a bien "toutes les propriétés d'une idée vraie", elle équivaut à une idée vraie (E2P34). Les idées adéquates sont donc des idées vraies, des connaissances des choses telles qu'elles sont en elles-mêmes, mais par la logique intrinsèque de la représentation, non par une prétendue sortie hors de la représentation.

[ Fermer ]