Nul ne peut haïr Dieu

Questions et débats d'ordre théorique sur les principes de l'éthique et de la politique spinozistes. On pourra aborder ici aussi les questions possibles sur une esthétique spinozienne.
SoleneAttend
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 27
Enregistré le : 28 janv. 2018, 17:14

Nul ne peut haïr Dieu

Messagepar SoleneAttend » 25 juil. 2021, 20:08

Bonjour,

J’ai un peu de mal à vraiment saisir cette scolie :

Scolie de la proposition 18

On peut objecter cependant qu'en concevant Dieu comme cause de toutes choses, nous le considérons comme cause de la tristesse. Je réponds que la tristesse, en tant que nous en concevons les causes, cesse d'être une passion (par la proposition 3, partie 5) ; en d'autres termes (par la proposition 59, partie 3) elle cesse d'être la tristesse ; d’où il suit qu'en tant que nous concevons Dieu comme cause de la tristesse, nous éprouvons de la joie.


Imaginons la scène : « Mon ami, je suis navré que tu aies perdu ton père, mais c’est la vie! » ou dit autrement : « mon ami, si tu as perdu ton père cela découle nécessairement de Dieu ». J’ai un peu de mal à imaginer que la personne éprouve alors de la joie que Dieu soit la cause de la mort de son père…

Pourriez-vous m’éclairer svp?

Retourner vers « Ethique, esthétique et Politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité