50 résultats trouvés

par platoche
01 mai 2007, 21:20
Forum : Questions transversales
Sujet : Spinoza et le déterminisme génétique
Réponses : 23
Vues : 38246

Je suis pour ma part tout à fait d'accord avec Faun et Henrique, et je vous remercie de m'avoir aidé à y voir plus clair. Spinoza me semble devoir être complété par Freud pour cerner toute la problématique de ce débat : en termes de causes des désirs, ce dernier va quand même beaucoup plus loin que ...
par platoche
24 avr. 2007, 11:45
Forum : Questions transversales
Sujet : Spinoza et le déterminisme génétique
Réponses : 23
Vues : 38246

Spinoza et le déterminisme génétique

Bonjour à tous, J'ai été particulièrement choqué par la position de Sarkozy, lors de son entretien avec Michel Onfray dans Philosiophie Magazine, selon laquelle la pédophilie serait d'origine génétique. Cela m'a amené à me demander comment l'oeuvre de SPinoza se positionne par rapport au déterminism...
par platoche
30 nov. 2006, 14:16
Forum : Questions transversales
Sujet : Quelques réflexions sur la distinction entre SPinoza et Kant
Réponses : 7
Vues : 13446

Bonjour, Le scolie de EIVP72 me surprend de la part de Spinoza, car je l'interprète comme assez proche de l'absolutisme de la morale kantienne : L'homme libre n'emploie jamais de mauvaises ruses dans sa conduite : il agit toujours avec bonne foi. Scholie : On me demandera peut-être si un homme qui p...
par platoche
23 nov. 2006, 09:39
Forum : Ethique, esthétique et Politique
Sujet : question du suicide et de la vie
Réponses : 14
Vues : 43728

A hokousaï Une valeur subjective est une valeur universellement partagée par tous les sujets . Cette phrase me laisse pantois. Qu'une valeur universellement partagée soit toujours subjective, je veux bien. C'est la conséquence de l'immanence qui fait que les valeurs sont construites par les hommes. ...
par platoche
22 nov. 2006, 13:55
Forum : Ethique, esthétique et Politique
Sujet : question du suicide et de la vie
Réponses : 14
Vues : 43728

Raccourci un peu rapide me semble-t-il... Ne pas faire de distinction revient à décréter l'égalité. Donc vous supposez l'égalité (au sens identitaire, pas au sens moral) d'une valeur subjective et d'une valeur universellement partagée. Le moindre conflit moral (peine de mort, avortement, égalité des...
par platoche
21 nov. 2006, 14:31
Forum : Ethique, esthétique et Politique
Sujet : question du suicide et de la vie
Réponses : 14
Vues : 43728

Bonjour Serge, Votre réaction "c'est tout l'inverse" m'a fait douter et j'ai donc relu des passages de l'Ethique. Cela m'amène à apporter quelques précisions, car je pense que le "tout l'inverse" est exagéré : certes, le désir issu d'une idée inadéquate s'exprime dans les passions. Dans ce cas, la v...
par platoche
16 nov. 2006, 14:03
Forum : Ethique, esthétique et Politique
Sujet : question du suicide et de la vie
Réponses : 14
Vues : 43728

Contrairement à Platoche, je considère que les conditions du bonheur sont largement communes entre les hommes (même avec des différences innées – ou conditions initiales –, le gros poids de l’éducation pendant la phase de maturation de l’esprit – ou conditions quasi-initiales – et les circonstances...
par platoche
16 nov. 2006, 13:51
Forum : Questions de philosophie
Sujet : Contraintes et liberté
Réponses : 3
Vues : 14067

Je conseillerais pour ma part de commencer par définir les différents sens de la liberté. Le sens trivial (liberté d'action ou d'opinion) est différent du sens philosiophique, lequel désigne plutôt le libre arbitre. Le texte de Henrique est effectivement très instructif et clair. Bon courage pour la...
par platoche
16 nov. 2006, 13:47
Forum : Questions de philosophie
Sujet : Texte de Spinoza
Réponses : 8
Vues : 31216

L'idée essentielle est que l'Homme fait partie intégrante de la Nature, qu'en ce sens il est soumis à l'ordre de la nature et que la félicité passe par la connaissance de cet ordre et des limites de sa propre puissance au sein de cet ordre. L'idée sous-jacente est la nécessité des événements, leur a...
par platoche
07 nov. 2006, 11:59
Forum : Ethique, esthétique et Politique
Sujet : question du suicide et de la vie
Réponses : 14
Vues : 43728

Bonjour, Sur quel fondement repose l'idée qu'il faille être utile à autrui pour que la vie ait un sens ? J'y vois là une privation de liberté (au sens spinozien du terme), c'est à dire l'intervention d'une cause externe (cette règle "transcendentale") empêchant de persevérer dans son être librement....

Aller à la recherche avancée