Comment devient-on spinoziste ?

Questions touchant à la mise en pratique de la doctrine éthique de Spinoza : comment résoudre tel problème concret ? comment "parvenir" à la connaissance de notre félicité ? Témoignages de ce qui a été apporté par cette philosophie et difficultés rencontrées.
Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Re: Comment devient-on spinoziste ?

Messagepar hokousai » 09 mai 2016, 13:22

Ce que Spinoza explique, c’est le fait que les hommes ont spontanément l’illusion que leur esprit est transparent à lui-même.


Ce qu'il tente d'expliquer c'est que c'est une illusion. Une illusion par rapport à une autre vérité .
Car l'illusion supposée en est une (une vérité).

Si je vois un bâton rompu, je vois bien un bâton rompu.
Si on me pose la question ce bâton : est -il hors de l'eau visible comme rompu ? Je répondrai que non il est alors visible comme droit (non coudé ).

Il y a un contexte le premier dit illusoire qui est sous valorisé par rapport au second.

Et pourtant ma vision du bâton rompu est claire et distincte.
Image

Moi je m'étonne que certains états de conscience clairs et distincts soient dévalorisés.
.................

Le problème avec la conscience de soi est qu' à la différence de l'expérience du bâton rompu je ne peux me mettre dans une autre situation que celle où je suis quand j'ai conscience ...pas une autre pour comparer et qui serait plus vraie. Les états de conscience ne sont pas des images, ils ne sont pas objectivables (telles que les images du bâton).

Les commentateurs ne font que redire Spinoza, certes, c'est leur travail, mais sans trop manifester d'étonnement.... comme si la pensée philosophique s'était statufiée à un moment de l' histoire.

Avatar du membre
Vanleers
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 1468
Enregistré le : 22 nov. 2012, 00:00

Re: Comment devient-on spinoziste ?

Messagepar Vanleers » 10 mai 2016, 09:01

A hokousai

Vous écrivez :

« Le problème avec la conscience de soi est qu'à la différence de l'expérience du bâton rompu je ne peux me mettre dans une autre situation que celle où je suis quand j'ai conscience ...pas une autre pour comparer et qui serait plus vraie. Les états de conscience ne sont pas des images, ils ne sont pas objectivables (telles que les images du bâton). »

Bien sûr que si, vous pouvez vous mettre dans une autre situation en considérant que la conscience est une connaissance et qu’il n’y a pas que la connaissance spontanée (celle du premier genre) mais qu’il y en a deux autres.
L’Appendice de la partie I de l’Ethique est un plaidoyer argumenté pour convaincre le lecteur de ne pas en rester à la conscience (connaissance) spontanée de soi, de Dieu et des autres.
Toute l’Ethique d’ailleurs est une entreprise qui nous libère de cette conscience immédiate et cela, précise Spinoza dans l’Appendice, grâce à la Mathématique, sans laquelle la vérité serait demeurée cachée pour l’éternité au genre humain.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Re: Comment devient-on spinoziste ?

Messagepar hokousai » 10 mai 2016, 22:33

Vanleers a écrit :Bien sûr que si, vous pouvez vous mettre dans une autre situation


Pour ça certes oui, on peut se mettre dans une autre situation mais c'est une autre situation. Husserl par exemple voit très bien qu'il se met dans une autre situation. Il n'est pas quand il observe et décrit, dans la même situation de conscience que celle où ni n'observe ni ne décrit.

qu’il n’y a pas que la connaissance spontanée (celle du premier genre) mais qu’il y en a deux autres.
Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait qu'un seul état de conscience.

Toute l’Ethique d’ailleurs est une entreprise qui nous libère de cette conscience immédiate

Peut- être.
il y a néanmoins un socle d'expérience et justement au niveau de l'union de l'esprit et du corps qui est sous estimé.

grâce à la Mathématique, sans laquelle la vérité serait demeurée cachée pour l’éternité au genre humain.

Je préfère de beaucoup que vous me parliez de danse c'est à dire d'incarnation ... non que je méprise les mathématiques.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Re: Comment devient-on spinoziste ?

Messagepar hokousai » 14 mai 2016, 23:55


Clairette
passe par là...
passe par là...
Messages : 3
Enregistré le : 25 févr. 2017, 07:47

Re: Comment devient-on spinoziste ?

Messagepar Clairette » 05 mars 2017, 10:04

Voici une question passionnante !

Je pense que si Spinoza est devenu Spinoza, il n'est pas devenu spinoziste, de même que Marx n'était pas marxiste.

Maintenant, comment Spinoza est devenu Spinoza... Il ne s'agit pas simplement de méditer sur telle ou telle chose, il doit y avoir une question aussi de QI et de génie. Quelqu'un peut étudier la musique pendant toute sa vie, il ne deviendra probablement pas Bach !

Amitiés,


Retourner vers « Spinozisme pratique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité