Physique quantique et Spinoza

Questions et débats touchant à la conception spinozienne des premiers principes de l'existence. De l'être en tant qu'être à la philosophie de la nature.
Règles du forum
Cette partie du forum traite d''ontologie c'est-à-dire des questions fondamentales sur la nature de l'être ou tout ce qui existe. Si votre question ou remarque porte sur un autre sujet merci de poster dans le bon forum. Merci aussi de traiter une question à la fois et d'éviter les digressions.
Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 17 nov. 2005, 21:31

à Bardamu


Vous dîtes "sottise" parce que vous ne savez pas le contexte.
Marc qui est physicien répondait à un philosophe un peu imprudent et maladroit sur l’interprétation des équations . Quand le philosophe parle équations alors il ne doit pas faire de fautes .Les fautes ayant été relevées d abord (sur le forum en question) par un mathématicien , puis confirmées par Marc , il n’ y eu guère d’ autres solutions pour le philosophe que d’ effacer ses messages .Vous vous en seriez peut être mieux tiré , ça je ne dis pas .Je suis incapable d’en juger .

La question du quantique ne m’intéresse pas vraiment . La mise en rapport de Spinoza avec le quantique vous est chère , le philosophe critiqué ( sur ce forum ) essayait de réactualiser l’aristotélisme . Je ne suis pas certain qu’il n ‘ait pas confondu les démarches, les époques ..Je ne mélange pas les genres vous le savez bien , mais je suis très sensible aux mélange des genres .

Pour ma part je n’ai fait que rapporter un message .
Je pense néanmoins( et je l’ai dit à Marc ) que si les savants du quantique ( ou de la relativité ) éprouvent le besoin de s’exprimer en langage ordinaire c’est qu’ ils doivent penser qu’une partie de leur savoir est compréhensible dans ce langage ..
Si vous vous l’avez compris et ce langage et celui des équations tant mieux pour vous et ce dans la mesure où vous y accordez du prix .

Maintenant vouloir montrer que Spinoza est dans la vérité parce que non en contradiction avec la physique quantique , c’est opter pour une manière de preuve incertaine . Les physiques sont des points de vues, la philosophie de Spinoza ne se donne pas comme un point de vue .

Les théologies qui voulurent trop bien s’ adapter aux avancées de la science ,ces théologies sont tombées dans le discrédit une fois la science encore plus avancée ..

La philosophie en se plaçant à la traîne de la science aura toujours une avancée de retard .

bien à vous
Hokousai

Avatar du membre
Miam
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 941
Enregistré le : 28 févr. 2004, 00:00

Messagepar Miam » 18 nov. 2005, 11:34

Je n'ai jamais dit que l'étendue spinoziste était analogue à "l'espace physique au sens matérialiste". c quoi "au sens matérialiste" ? Que je sache les physiciens ne sont pas nécessairement matérialistes. On peut dire "au sens classique" mais pourquoi matérialiste ? Quoi qu'il en soit je n'ai jamais dit que l'étendue était l'espace physique classique. Bien au contraire. La question est de savoir si l'on peut projeter le probable de la vie imaginaire sur un attribut dont tout suit nécessairement. A mon avis c'est possible si et seulement si 1° on ne confond pas l'attribut avec l'espace physique classique 2° On considère cet attribut tel qu'il est perçu dans l'"usage de la vie", c'est à dire dans l'usage que nous faisons des choses à partir d'un domaine imaginaire commun qui cependant est constitutif de la chose-objet. Et j'ajoute que ce n'est pas évident.

MIam


Retourner vers « L'ontologie spinoziste »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités