Spinoza et la théorie de l'évolution

Questions et débats touchant à la conception spinozienne des premiers principes de l'existence. De l'être en tant qu'être à la philosophie de la nature.
Règles du forum
Cette partie du forum traite d''ontologie c'est-à-dire des questions fondamentales sur la nature de l'être ou tout ce qui existe. Si votre question ou remarque porte sur un autre sujet merci de poster dans le bon forum. Merci aussi de traiter une question à la fois et d'éviter les digressions.
Avatar du membre
recherche
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 292
Enregistré le : 06 nov. 2010, 00:00

Spinoza et la théorie de l'évolution

Messagepar recherche » 03 déc. 2010, 00:28

Bonsoir,

Spinoza était-il darwinien avec Darwin ?

Merci

Avatar du membre
Alexandre_VI
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 257
Enregistré le : 26 mai 2008, 00:00

Messagepar Alexandre_VI » 03 déc. 2010, 00:41

Vous êtes anachronique. L'évolutionnisme existait à l'état embryonnaire chez certains présocratiques et chez Lucrèce, puis il a timidement resurgi au courant du siècle des Lumières (chez Diderot par exemple), mais ce n'est devenu une hypothèse sérieuse qu'au milieu du 19ème siècle. Il faut dire que l'évolutionnisme, pour être crédible, présupposait une révolution en géologie sur l'âge de la Terre. Or la géologie comme science n'existait pas au temps de Spinoza. On acceptait l'idée que le monde était vieux de seulement quelques millénaires.

Au temps de Spinoza, on était plutôt fasciné par la physiologie et la neurologie, ainsi que par les commencements de l'embryologie et de la microbiologie (invention du microscope). Et d'une façon plus générale, le siècle de Spinoza était plus préoccupé d'astronomie et de mécanique que de biologie.

Avatar du membre
recherche
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 292
Enregistré le : 06 nov. 2010, 00:00

Messagepar recherche » 03 déc. 2010, 01:16

Mais il m'avait pourtant bien semblé lire quelque part, de Spinoza, quelque chose de particulièrement "précurseur" en matière d'évolution.

Comme s'il y était déjà... :P

Avatar du membre
QueSaitOn
persévère dans sa puissance d'être ici
persévère dans sa puissance d'être ici
Messages : 124
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00

Messagepar QueSaitOn » 03 déc. 2010, 10:53

Certes, Spinoza a vécu deux siècles avant Darwin, il est quand même intéressant de se poser la question de la place de l'Histoire chez Spinoza. Elle doit exister surement dans le TP, mais dans l'Ethique ? Il y a t-il prise en compte de l'histoire ? Le conatus peut être ?

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4105
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 03 déc. 2010, 14:01

On acceptait l'idée que le monde était vieux de seulement quelques millénaires.


et Spinoza l'écrit ainsi dans pensées métaphysiques chap 10 , il y évalue à 5000 ans l 'âge du monde ( si le calcul des chronologie est exact dit -il )

Il faut chercher ce qui peut être censé anticiper Darwin du côté de la théorie de la sélection naturelle .
......................

lisons ce que disait Voltaire sur les fossiles ( 3/4 de siècle après Spinoza )
1756 (Dictionnaire philosophique) : On a trouvé dans les montagnes de la Hesse, une pierre qui paraissait porter l'empreinte d'un turbot et sur les Alpes un brochet pétrifié. On en a conclut que la mer et les rivières ont coulé tour à tour sur les montagnes. Il était plus naturel de soupçonner que ces poissons apportés par un voyageur, s'étant gâtés, furent jetés et se pétrifièrent dans la suite du temps.taire des fossiles

Avatar du membre
Miam
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 946
Enregistré le : 28 févr. 2004, 00:00

Messagepar Miam » 03 déc. 2010, 22:58

Dans le TP et le TTP on trouve bien la distinction entre les "barbares" de jadis qui "vivaient tels des bêtes" et les temps modernes caractérisés par un progrès des "arts et techniques" issus de la coopération entre les hommes. Mais cela ne suffit pas pour parler d'évolutionisme ni de déterminisme historique.

Avatar du membre
Alexandre_VI
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 257
Enregistré le : 26 mai 2008, 00:00

Messagepar Alexandre_VI » 04 déc. 2010, 05:55

On dirait que c'est devenu tendance de chercher chez Spinoza des réponses à des questions qu'il ne s'est jamais posées... C'est ce qui arrivé à la Bible, d'ailleurs, et plus particulièrement aux apocalypses de Daniel et de Jean.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4105
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 04 déc. 2010, 13:54

à Alex6
Poser des questions qu'il ne s'est jamais posées...C'est ce que vous faites ( IVG ,homosexualité ) et qu' on vous reproche un peu .
Mais si vous entendez par là que le spinozisme n'est pas actuel , pas une philosophie qui permet de comprendre le monde actuellement ,que c'est une philosophie que les progrès de la science auraient invalidée ,vous vous trompez .

Avatar du membre
Alexandre_VI
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 257
Enregistré le : 26 mai 2008, 00:00

Messagepar Alexandre_VI » 04 déc. 2010, 16:54

Cher Paul Herr Jean-Luc,

Il m'est avis que chaque grand philosophe de l'histoire est encore actuel à certains égards. Spinoza n'est pas dépassé si par là on veut dire qu'il ne nous aiderait plus à nous comprendre. Spinoza continue à nous parler, ce n'est pas une pièce de musée. Je crois même que Descartes et Malebranche ont moins bien vieilli que lui.

Avatar du membre
AUgustindercrois
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 259
Enregistré le : 06 avr. 2005, 00:00
Contact :

Messagepar AUgustindercrois » 05 déc. 2010, 00:47

@ Alexandre.

Effectivement.

Sur l'idée, par exemple d'infini d'infinis, Spinoza a été confirmé par Cantor, plus tard.

Ce n'est pas par hasard si Wittgenstein prend la peine de répondre à Spinoza dans son TTP.

L'idée de substance selon Spinoza, sa compréhension du corps, sont éminemment modernes.


Retourner vers « L'ontologie spinoziste »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité