Individualisme

Questions et débats touchant à la conception spinozienne des premiers principes de l'existence. De l'être en tant qu'être à la philosophie de la nature.
Règles du forum
Cette partie du forum traite d''ontologie c'est-à-dire des questions fondamentales sur la nature de l'être ou tout ce qui existe. Si votre question ou remarque porte sur un autre sujet merci de poster dans le bon forum. Merci aussi de traiter une question à la fois et d'éviter les digressions.
Avatar du membre
Cupiditas
passe par là...
passe par là...
Messages : 2
Enregistré le : 18 juil. 2013, 00:00

Individualisme

Messagepar Cupiditas » 18 juil. 2013, 10:40

Bonjours,

Trouver l'utile qui est le sien par le seul effort de se préserver en son être peut être vu comme une démarche purement individuel mais n'est il pas directement bénéfique pour le collectif ? Car ce qui est bon pour moi par vertu est bon aussi pour les autres hommes. Je peut être utile aux autres qu'en comprenant mes propres désirs.

Avatar du membre
QueSaitOn
persévère dans sa puissance d'être ici
persévère dans sa puissance d'être ici
Messages : 124
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00

Messagepar QueSaitOn » 24 juil. 2013, 16:36

Bonjour,

Question cruciale du spinozisme, peut être l'une des plus importantes, car il en va de l'aptitude de l'humain "animal social" (pour reprendre la formule de Spinoza dans le scolie de la prop. 35 Ethique IV) à co-exister paficiquement en augmentant sa puissance d'agir sur le plan individuel et à la fois collectif.

Cette question de "l'utile propre", aborde le problème de l'aliénation de l'humain, à savoir son "devenir-autre" à la fois matériel et spirituel.

Ici Spinoza rompt avec les théoriciens comme Hobbes pour qui "l'homme est un loup pour l'homme" et rompt au delà avec toute doctrine (comme le libéralisme) qui s'appuie sur la "nature humaine" comme explication des conflits potentiels et actuels entre les hommes.

Au contraire, il semble pour Spinoza que le devenir étranger à lui même de chaque individu, en un mot son aliénation, son devenir-autre, réside dans les affects passifs étrangers à son "utilité propre". C'est dans la nature même des individus qu'il faut chercher les ressorts de l'agir commun et de l'émancipation.

C'est l'objet des propositions 32 à 34 de Ethique IV.

Du reste, par l'intermédiaire du mimétisme des affects, ces conflits ne sont pas seulement des conflits inter-individuels (ce qui ramènerait le spinozisme à une autre forme d'atomisme) mais également des conflits entre groupes.

En même temps, comme l'éclaire la proposition 35, Ethique IV, c'est sous la conduite de la Raison que les hommes s'accordent par nature. Condition peut être sufffisante mais pas nécessaire (la réalité des rapports inter-humains, Spinoza l'explique très bien, fait que les hommes ne vivent pas sous la conduite de la Raison).

Il y a identité entre nature et puissance des individus, cela veut dire que l'utile propre enveloppe les idées adéquates, faut de quoi il n'y a pas une pleine puissance d'agir (l'adéquation signifiant à la fois l'augmentation de puissance et l'adéquation de l'idée à la "chose").

Agir selon sa nature revient dés lors à agir selon les principes universels de la Raison, et c'est là sans doute le point possible de convergence en société.

L'utile propre est donc inséparable de l'éthique (la Raison) universelle, et ne se réduit pas uniquement aux considérations d'intérêts "matériels" susceptibles de provoquer les passions et mésententes. L'utile propre intègre donc d'emblée la sociabilité humaine comme l'une de ses composantes. Ce que nous faisons couramment sans même nous en rendre compte.

Cerise sur le gateau, le "bien suprême de ceux qui recherchent la vertu est commun à tous" (prop. 36). C'est à dire que ceux pour qui l'utile propre est la recherche de la vertu comme fin en soi, ou encore la "connaissance de Dieu" (du monde).

Spinoza donne t-il les outils adéquats de libération à l'immense masse des exploités/aliénés face à la minorité aliénée dans sa "persévérance à être" ?
Bien à vous,


Retourner vers « L'ontologie spinoziste »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité