Simplicité de la substance et multiplicité du monde

Questions et débats touchant à la conception spinozienne des premiers principes de l'existence. De l'être en tant qu'être à la philosophie de la nature.
Règles du forum
Cette partie du forum traite d''ontologie c'est-à-dire des questions fondamentales sur la nature de l'être ou tout ce qui existe. Si votre question ou remarque porte sur un autre sujet merci de poster dans le bon forum. Merci aussi de traiter une question à la fois et d'éviter les digressions.
Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4105
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 29 juin 2009, 13:04

Cher Durtal

Si l’attribut se conçoit par soi .( Spinoza la firme )
il se conçoit par soi signifie qu’il est conçu par l’intellect humain comme étant par soi et non par autre chose c’est à dire ce dont le concept n’a pas besoin du concept d’autre chose pour être conçu )
et non pas il se conçois lui-même par lui-même
Je ne vois pas en effet comment l’Etendue se concevrait par soi même )

maintenant du point de vue d être en soi ?
Tout ce qui est est en soi ou en autre chose .
Si l’attribut EST en soi il se distingue comme une substance or il n’y a qu’une substance donc l’attribut n’ est pas en soi ..L’ attribut n’a pas l’être en soi.

Ou bien substance et attribut ne se distinguent pas quant à l’ ETRE



………………………………………………………….. ;
Je résume :
Par partie d’une substance on ne peut entendre rien d’autres qu’une substance finie ( scolie prop 13/1
………………………………………
……………………………………..
1) « Deux substances ayant des attributs différents n’ont rien de commun entre elles »

Ne dit tout de même pas la même chose qu’une proposition du genre :

2) « Deux attributs différents ne peuvent poser la même substance en commun »


et pourtant » si les substance diffèrent parce que les attributs diffèrent on accorde qu’il n’y en qu’une de même attribut .
je comprends que » deux attributs différents » implique deux substance différentes .
………………………………………

La définition de l’attribut n’est pas là pour suggérer qu’il y aurait une différence entre l’existence de la substance et l’une quelconque des dimensions de sa propre existence, ou pour suggérer que l’essence de la substance serait encore quelque chose ‘derrière’ l’infinité des attributs


Je pense tout au contraire que l’attribut c’est le nom ( en fait les noms )de Dieu de la tradition scolastique juive (pas seulement juive d’ailleurs)

…………………………………………………………

Je sais bien que les pensées métaphysiques ne vous conviennent pas*** mais il y est écrit « car l’être en tant qu’il est un être , ne nous affecte pas par lui même comme substance ,il faut donc l’expliquer par quelque attributs sans qu’il sen distingue autrement que par une distinctions de raison .

***Ce qui ne me semble pas du tout une paraphrase de Descartes lequel pose au contraire de Spinoza les attributs comme inconnaissables et objet de la révélation .

JLuc Hksai

Avatar du membre
alcore
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 517
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00
Localisation : Paris

Messagepar alcore » 29 juin 2009, 15:01

hokousai a écrit : Je pense tout au contraire que l’attribut c’est le nom ( en fait les noms )de Dieu de la tradition scolastique juive (pas seulement juive d’ailleurs)



???
Je serais curieux de savoir ce que vous mettez sous ces mots "scolastique juive".
Heureux ceux qui sont intègres dans leur voie. (Ps.119)

Enegoid
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 452
Enregistré le : 10 févr. 2007, 00:00

Messagepar Enegoid » 01 juil. 2009, 00:07

Mise à jour de ma signature (là ou ailleurs...)
Dieu modifié en Allemands a tué Dieu modifié en dix mille Turcs...

Avatar du membre
tinorleo
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 16
Enregistré le : 28 juin 2009, 00:00

Re: Simplicité de la substance et multiplicité du monde

Messagepar tinorleo » 01 juil. 2009, 05:59

ghozzis a écrit :Bonjour

Me voici de retour sur le forum après presque 5 ans d'absence.

Peut etre certains se souviennent ils, enfin peu importe.

Ma question est la suivante: comment la substance, qui est simple, c'est à dire sans partie ou multiplicité, peut elle "produire" ou faire apparaitre du multiple, au sein des corps comme des idées?

Merci d'avance :)

Ghozzis


Salut, moi je viens d'arriver sur le site,i.e 5 ans plus tard...qu'à cela ne tienne le temps est relatif. Mais pour essayer de répondre a ta question il faudrait que tu la précise.En effet de quelle substance parles-tu? comment lui donnes-tu le qualificatif de "simple"?Je te fais grâce du reste de ta question qui aurait pu se résumer ainsi: "Comment l'homme,semblable en tout point à un animal(mammifère)peut-il penser et transformer(créer) son environnement?
Ça ira?

Avatar du membre
tinorleo
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 16
Enregistré le : 28 juin 2009, 00:00

Re: Simplicité de la substance et multiplicité du monde

Messagepar tinorleo » 01 juil. 2009, 09:22

ghozzis a écrit :Bonjour

Me voici de retour sur le forum après presque 5 ans d'absence.

Peut etre certains se souviennent ils, enfin peu importe.

Ma question est la suivante: comment la substance, qui est simple, c'est à dire sans partie ou multiplicité, peut elle "produire" ou faire apparaitre du multiple, au sein des corps comme des idées?

Merci d'avance :)

Ghozzis


Ce qu'il faut comprendre c'est que la substance est une pensée; ainsi ta question est résolue.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4105
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 04 juil. 2009, 00:28

à Alcore
""La question des attributs est l'une de celle qui a le plus préoccuppé les docteurs musulmans et juifs du Moyen äge ."(note de S Munk Guide des égarés)
scolastique est un terme générique

je pense à Moïse ibn Ezra

je pense surtout à Maïmonide

je cite (olivier Boulnois)
"" La pensée de Maïmonide est une critique philosophique radicale de toute nomination de Dieu. Pour lui, comme pour les théologiens Mu’tazilites, on ne peut rien attribuer à Dieu, car des
noms positifs entacheraient son unité absolue""

Maimonide dit ""Dieu n’admet ni définition, ni propriété inhérente, ni qualité, ni quantité : les noms bibliques n’expriment pas son être, mais la multiplication de ses actions, et non pas une
multiplicité dans son essence """""("Guide des égarés (1/52).

.................................................

et je dis pas'' seulement juive d'ailleurs"" parce qu'il y a une ligne chrétienne de pensée émanative se référent au pseudo Denis.
La question des noms de Dieu court dans la scolastique chrétienne .


Retourner vers « L'ontologie spinoziste »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 14 invités