Spinoza ,pas si simple !(à miam)

Questions et débats touchant à la nature et aux limites de la connaissance (gnoséologie et épistémologie) dans le cadre de la philosophie spinoziste.
Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Spinoza ,pas si simple !(à miam)

Messagepar hokousai » 26 juin 2005, 17:26

cher miam



."""""" Bien sûr Scheldrake n'a pas grand chose à voir avec Spinoza mais comme Hokusaï non plus...""""""""""""""""""

Assertion gratuite et sans frais ( polémique )
Hokousai est un lecteur assez attentif de Spinoza , c’est le minimum mais il lit aussi certain commentateurs éclairés ( voir ci-dessous )

Hokousai n’a pas une lecture miamienne ( jusqu’ à plus ample informé ) et ce n’est pas si mal ainsi ,il n'y aurait aucun débat si nous étions tous à l'unisson .

Le texte de‘l’Ethique ( qui est l’essentiel ) est interprétable . Spinoza ne s’engage pas si loin pas sur certaines notions , il est acrobatiques sur d'autres, il est incompréhensible enfin sur encore d' autres .
Soit nous ne comprenons pas soit il est incompréhensible
Il s’agirait donc de résoudre cela, si c’est possible .
Alors est- ce possible ? Sommes nous en mesure de savoir si c’est nous qui ne comprenons pas ou bien si c’est incompréhensible ?
.Et bien non, de cela nous ne sommes pas en mesure de le savoir .
Ou bien expliquez moi ce qui nous éloignera un peu en période estivale des pendules de Huygens(abandonnées d’ailleurs ) et de la causalité synthétique .

Voila ce qu’en dit ZOURABICHVILI extrait de l’introduction à une physique de la pensée . » » » »

""""""""" la grande thèse spinozienne de la multiplicité des attributs demeure, comme on le sait en partie obscure et lacunaire.
On ne comprend pas parfaitement comment il est possible de penser l’identité réelle de l’esprit et du corps , c’est à dire un rapport tel que ses termes ne soient pas des choses mais les différentes expressions de la même chose .
On se demande quelle consistance a l’affirmation de l’infinité des attributs ,puisque hormis l étendue et la pensée, elle désigne une quantité innombrable d’ objets dont nous n’avons ni n’auront jamais la moindre expérience .
Enfin on ne voit pas trop bien ce qu’il peut en être concrètement du devenir de la nature conçue sous l’attribut de la pensée, faute d’une théorie analogue au De natura corporum esquissée dans la seconde parte de l Ethique """"

"""""" On oublie trop souvent que les objets de la philosophie n existent ni ne se voient hors de leur énonciation .Si la vérité du concept d’ attribut était que , d’une infinité présumée d’objet , deux seulement tombent sous le regard de l’esprit humain , dont un fort obscurément ,les affaires du spinozisme assurément iraient mal .""""

"""""""""""" pour que le devenir de la pensée ne se réduisent pas au décalque idéel du devenir de corps et pour qu’ainsi la multiplicité soit sauvée il faut au moins produire des indices d’ autonomie """"""""""""""

( ce à quoi je m 'emploie au contraire de vous même qui à mes yeux pratiquez constamment le décalque idéel .)


hokousai
Modifié en dernier par hokousai le 26 juin 2005, 22:05, modifié 1 fois.

Avatar du membre
bardamu
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1024
Enregistré le : 22 sept. 2002, 00:00

Re: Spinoza ,pas si simple !(à miam)

Messagepar bardamu » 26 juin 2005, 19:04

hokousai a écrit :Voila ce qu’en dit ZOUBARICHVILI extrait de l’introduction à une physique de la pensée . » » » »

Petit faute de frappe, c'est Zourabichvili plutôt que Zoubarichvili.
Sinon, il est comment son bouquin ?
Il avait commis un petit ouvrage sur Deleuze que j'avais bien aimé et j'ai hésité à m'attaquer à celui-là.
C'est intéressant ?

Avatar du membre
Miam
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 941
Enregistré le : 28 févr. 2004, 00:00

Messagepar Miam » 26 juin 2005, 19:40

:D C'est très intéressant. Hokusaï va être surpris car Z est très proche de ce que je dis ici. Je m'en inspire, ainsi d'ailleurs que de Deleuze et d'autres... Et Peut-être Bardamu pourrait-être d'accord avec moi s'il avait lu non seulement Deleuze, mais aussi Zourabichvili ?

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 26 juin 2005, 22:41

à miam


""""""""""Z est très proche de ce que je dis ici. Je m'en inspire, """"""""""

Dans ce cas de figure là il faut dire
""je suis très proche de ce qu'il dit, je m'en inspire .""

Mais en philosophie une minute d’inspiration, 59 de transpiration .
....................................................................................................

Nous reviendrons peut-être sur votre rapport allégué à Zourabichvili auteur assez subtil me semble t -il sur certaines questions débattues entre nous .Cet auteur serait-il pertinent à mes yeux et devrais- je me ranger à son opinion, il n’est pas certain du tout que sous le prétexte que vous vous en inspiriez je doive me ranger au votre .

Hokousai

PS Comparer miam et zourabichvili me demanderait d’ avoir bien compris miam , je n’y suis pas encore .
...........................................................................

Petite remarque de l’ordre du ressenti .( à henrique ,à bardamu ,à miam ,à louisa à tous

J’estime que le vocable de DIEU utilisé de préférence à celui de NATURE change la tonalité du débat spinoziste .On ne parlerait pas aussi facilement de l’idée de nature et des idées de la nature et de l’entendement de la nature qu’on parle assez facilement de l’idée et de l’entendement de Dieu .
Il y a forte personnification de Dieu comme sujet pensant .
Et cela parce que le pensant qui nous tombe sous l’esprit est un sujet .Il y a une projection anthropomorphique pour moi évidente de l’esprit humain de moi comme sujet sur l’entendement de dieu .

Je le redis, pour moi , miam introduit un super régime de pensée formalisante des choses en général dans tous les attributs .Ce régime est compris comme celui de l’entendement de Dieu en tant qu'’idée de Dieu ,ie idée recelant l’infinité des formes possibles exprimables dans tous les attributs
C’est la question des essences( comme formes supra idéelles )
Il se peut que Spinoza pense ainsi ce que je prétend être du platonisme .
Je ne suis pas persuadé que Spinoza pense pouvoir être certain de pouvoir penser ainsi .

( je ne pense pas ainsi puisque je ne crois ni aux essences ni aux formes éternelles ).

.


Retourner vers « La connaissance »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité