Lettre 17

Questions et débats touchant à la doctrine spinoziste de la nature humaine, de ses limites et de sa puissance.
Avatar du membre
Miam
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 941
Enregistré le : 28 févr. 2004, 00:00

Lettre 17

Messagepar Miam » 21 juil. 2012, 23:11

L'un d'entre vous aurait-il à disposition la version latine de la lettre 17 à Pierre Bailing ?

Apuhn traduit "de sorte que nous ne pouvons presque rien connaître par l'entendement dont l'imagination ne forme à sa suite une image"

Là où Vinciguerra, qui voit des traces partout, traduit : "c'est pourquoi il n'est presque rien que nous ne puissions comprendre dont l'imagination ne forme une image à partir d'une trace"

Alors bon : c'est quand-même très différent.

Avatar du membre
Epictete
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 21
Enregistré le : 19 mars 2011, 00:00

Messagepar Epictete » 22 juil. 2012, 01:01

Bonjour Miam,

Voici la phrase entière:

Videmus etiam imaginationem tantummodò ab animæ constitutione determinari ; quandoquidem, ut experimur, intellectûs vestigia in omnibus sequitur, & suas imagines, ac verba ex ordine, sicuti suas demonstrationes intellectus, concatenat, & invicem connectit ; adeò ut ferè nihil possimus intelligere, de quo imaginatio non aliquam è vestigio formet imaginem.

Avatar du membre
Miam
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 941
Enregistré le : 28 févr. 2004, 00:00

Messagepar Miam » 22 juil. 2012, 14:44

Bonjour,

Merci beaucoup. Ca m'évitera de devoir me déplacer à la bibliothèque.
"è vestigio formet imaginem", c'est l'équivalent de "ex vestigio formet imaginem" je suppose ?

Bon. Il est temps d'aller prendre le soleil.


Retourner vers « Anthropologie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités