Appréhension

Questions et débats d'ordre théorique sur les principes de l'éthique et de la politique spinozistes. On pourra aborder ici aussi les questions possibles sur une esthétique spinozienne.
Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 02 juil. 2005, 01:05

Mon cher henrique

""""""""Peut-être que si vous vous compreniez vous-même, cela serait plus facile. """"""""
Vous insinuez que je ne comprends pas ce que j écris ,c'est aimable à vous .
Je ne le prends pas en mal . Mon propos est d’inspiration wittgensteinienne, ie savoir si on sait ce que l’on pense .Ou bien que se passe t-il quand vous expliquez .
Je vous suggérais un exemple ,celui de l'enseignement d’une règle ,d’une philosophie… que sais-je encore, bien que tout exemple soit particulier et analysable comme tel ..

SI j ‘explique ce que je pense je ne le sais pas avant de faire quelque chose , ce que je fais ce que je me vois faire donc ce que je connais , est d’expliquer ce que je pense c’est une activité de monstration à travers un(des ) exemple de comment je pense et non de ce que je pense .
Le cerveau ne contient rien ce n’est pas un contenant .

Je ne peux vous montrer des idées parce que les idées ce ne sont pas des images , un Spinoziste tel que vous devrait comprendre cela ,je vous montre une activité .
.......................................................
j’avais bien soupçonné que votre phrase était mal exprimée .Je vous remercie de confirmer .
..........................................................

( excusez moi mais j’ ai une certaine affection pour les énoncés paradoxaux, j’en use et en abuse sans doute , mais ils ne me semblent pas gratuits )
Donc, allons y .

On peut très bien comprendre jeune que certaines idées paraissent assez claires sous un certain jour mais moins claires mieux éclairées .

Je veux dire par là que des idées semblant mieux fondée en théorie et en théorie philosophique tout particulièrement ,ce qu’elles acquièrent n’est pas de la clarté mais de la complexité , au mieux .
.....................................................

Aller de droite à gauche c'est couvrir le champ de mes possibles .

Acceptez une explication .
Acceptez que nous ne soyons pas vraiment du même type psychologique , j’accepte très bien cela .
je l'accepte parce
1)que ce n'est pas fondamental à mes yeux .
2)on ne peut rien changer à cela .
3)et qui vous concerne plus que moi et que je développe
Vous avez monté un site web
très bien
et il est vraiment très bien .
Vous y ouvrez un forum
certes
pour que ce forum soit vivant ,il faut de la contradiction (ou de la différence si vous voulez ).
( pas mal intentionnée ,certes ,mais si je l'étais vous l'auriez remarqué )
Non ?


amicalement

Hokousai

PS ne- me -reprochez -pas -un -manque- d' attention- ""sensible""
Non, je suis sen-si-ble
Je vous le dis crûment
et même hyper sensible .

Je ne me saisis pas comme n' embrassant pas Spinoza de l'intérieur .Vous me direz que c'est une opinon subjective ,mais comment juger de l'extérieur de mon souci ..IL ne me semble pas poser de questions hors de propos .C'est que je ne compends pas bien ce qu’est une question hors de propos , ni même une question pertinente , la pertinence d'une question n’est pas toujours évidente d'emblée .C’est à l’interlocuteur de me dire que telle question n’est pas pertinente à ses yeux .il me semble évident que si je la pose (sauf malignité de ma part ) elle à une certaine pertinence .


Retourner vers « Ethique, esthétique et Politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités