droit naturel et spinoza

Questions et débats d'ordre théorique sur les principes de l'éthique et de la politique spinozistes. On pourra aborder ici aussi les questions possibles sur une esthétique spinozienne.
Avatar du membre
canard
passe par là...
passe par là...
Messages : 2
Enregistré le : 19 nov. 2003, 00:00

droit naturel et spinoza

Messagepar canard » 19 nov. 2003, 22:04

j'aurais voulu savoir quelle etait la conception du droit naturel chez spinoza.
est elle classique ou moderne?
se base t elle sur les devoir que l'homme a pour atteindre une perfection
ou sur le fait que le droit naturel de l'homme est de se maintenir en vie?

Avatar du membre
canard
passe par là...
passe par là...
Messages : 2
Enregistré le : 19 nov. 2003, 00:00

Messagepar canard » 19 nov. 2003, 22:10

j'ai trouvé une sorte de reponse... mais qui pourais m'eclairer sur "c'est la continuation de l'état de nature."?

Vous me demandez la différence qu'il y a entre Hobbes et moi en ce qui concerne la politique : elle est je maintiens toujours le droit naturel et que je n'accorde dans une cité quelconque de droit au souverain sur les sujets que dans la mesure où il l'emporte sur eux par la puissance ; c'est la continuation de l'état de nature.

Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1155
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Messagepar Henrique » 22 nov. 2003, 00:17

Le chapitre II du Traité Politique (en téléchargement sur ce site) répond à cette question du droit naturel chez Spinoza. C'est ce que la nature nous autorise à faire. La nature ou Dieu étant elle-même absolument libre et donc autorisée par elle-même (rien d'extérieur n'existant pour l'en empêcher) à faire tout ce qui suit de sa nature, chaque être existant dans la nature possède par conséquent un droit de faire tout ce que bon lui semble, mais dans la limite de sa puissance spécifique. Une pierre a le droit naturel de tomber mais pas celui de voler comme un oiseau, un ours adulte a le droit de prendre le miel des abeilles s'il est à sa portée mais pas celui d'une ruche perchée trop haut sur un arbre (seuls les jeunes ours peuvent grimper aux arbres) etc.

L'état civil, chez Spinoza, est la continuation de l'état de nature, parce que dans un tel état, celui qui décide des lois organisant la vie sociale, le souverain, demeure le plus fort. La différence entre l'état de nature et l'état civil, c'est d'un côté que la force y est plus forte pour assurer la sécurité des individus que dans l'état de nature où chacun ne peut compter que sur sa force individuelle ; d'un autre côté que la force se civilise : elle devient habileté, stratégie, éloquence plutôt que force brute. Si la démocratie est le meilleur régime de l'Etat, ce n'est pas au nom d'une légitimité se référant à quelques valeurs transcendantes que ce soit, mais parce que c'est le régime le plus stable une fois qu'il a réussi à s'établir (ce qui se fait vite, périt vite), le plus sûr et pour cause, son souverain, le peuple, est le plus puissant des souverains concevables (plus puissant qu'un monarque ou qu'une oligarchie). D'autre part, le souverain étant identique à l'ensemble des sujets, ceux-ci se reconnaissent plus facilement dans les lois du souverain, transgressent donc individuellement moins les règles : cela permet le maintien de la sécurité de la vie humaine (il ne s'agit pas de la sécurité de végétaux, contraints à l'immobilité par une pression extérieure trop forte...) et donc la conservation de l'Etat lui-même.

Je ne sais pas si cette conception est classique ou moderne. Ce n'est que dans la cité qu'il y a des devoirs ou obligation, ceux-ci étant non des obstacles mais des auxiliaires des libertés politiques. D'un autre côté Spinoza n'est pas Grotius et les Lumières françaises qui supposent une nature humaine éternelle et universelle, caractérisée par la raison, nature dont on pourrait déduire a priori les droits et devoirs de chacun.

En espérant avoir répondu à ta question,
Henrique


Retourner vers « Ethique, esthétique et Politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité