Puissance du lièvre, puissance du peintre

Questions et débats d'ordre théorique sur les principes de l'éthique et de la politique spinozistes. On pourra aborder ici aussi les questions possibles sur une esthétique spinozienne.
Pourquoipas
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 387
Enregistré le : 30 déc. 2003, 00:00

Puissance du lièvre, puissance du peintre

Messagepar Pourquoipas » 08 sept. 2008, 00:53

Image

Albrecht Dürer (1471-1528). Aquarelle de 1502. Albertina Museum, Vienne (Autriche).
Modifié en dernier par Pourquoipas le 04 oct. 2009, 06:52, modifié 2 fois.

Avatar du membre
saxophil
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 34
Enregistré le : 15 nov. 2007, 00:00

Messagepar saxophil » 11 sept. 2008, 21:19

C'est troublant de réalisme.
Si vous en avez d'autres à nous faire admirer n'hésitez pas.....
puissance du lièvre, puissance du peintre........et joie.

merci pour cette aquarelle..

Avatar du membre
Faun
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 421
Enregistré le : 25 oct. 2004, 00:00

Messagepar Faun » 13 sept. 2008, 12:17

C'est bizarre, mon esprit tombe automatiquement de l'idée de lapin dans celle de civet de lapin, ça vous le fait aussi ?

Avatar du membre
saxophil
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 34
Enregistré le : 15 nov. 2007, 00:00

Messagepar saxophil » 14 sept. 2008, 21:12

ça, c'est tout le problème lorsqu'on est trop gourmant....
Moi je pense plus à roger rabbit..

Avatar du membre
8
a déjà pris quelques habitudes ici
a déjà pris quelques habitudes ici
Messages : 70
Enregistré le : 02 sept. 2007, 00:00
Localisation : paris

Messagepar 8 » 25 sept. 2008, 18:31

En ce qui concerne la puissance du peintre, cela va de soi. La représentation du lièvre dans sa perfection exprime parfaitement la puissance du peintre.
Pour ce qui est de la puissance du lièvre il y a quelques interrogations.
Qu'est-ce qui en exprime la puissance d'un lièvre ? sa vitesse 70 km/h
Le problème c'est que le lièvre s'en sert pour fuir ;contrairement au lapin il n'a pas de terrier et doit détaler devant le danger. alors s'agit-il réellement d'une puissance? Lafontaine dans sa fable du lièvre et la tortue montre bien que la seule vitesse n'est qu'une puissance toute relative, mais les idées toutes faites on la dent dure.


Retourner vers « Ethique, esthétique et Politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité