Platon et Spinoza

Ce qui touche de façon indissociable à différents domaines de la philosophie spinozienne comme des comparaisons avec d'autres auteurs, ou à des informations d'ordre purement historiques ou biographiques.
Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 16 oct. 2004, 02:12

repàMiam
Tout à fait d' accord pour ce qu’il en est de l’individu numérique ( un des 20 hommes celui ci, celui là ) Ce n’est pas le problème auquel je pensais ..

Mais je remonte plus haut dans le scolie .
Spinoza dit " il faut remarquer qu’il y a nécessairement, pour chaque chose existante ,une certaine cause précise "" il dit bien une "ou bien être contenue dans la définition ou bien hors hors d' elle ""
Cela posé . et il s' occupe du nombre c’est à dire de l’existence du nombre .qui à une cause extérieure à la définition..
Bref.

D' abord il faudrait démontrer que les choses ont une cause ,.une seule , précise .Sous un seul rapport (précis , celui du nombre par exemple, admettons )

Dans le cas de l’homme( mais aussi du triangle ) celui-ci est à considérer selon sa définition aussi .N importe quel individu est à considérer selon son concept (universel ).. C’est à dire que selon sa définition ( un universel) il est alors l’objet d'une cause .. cette cause réside t elle en dehors de l’individu nommé » homme « ..
Aucune définition n’enveloppe le nombre d' accord , mais, toujours au sujet de l’individu ,elle enveloppe ce qui fait que tel individu n’est pas par exemple un triangle mais un homme .
Alors où est la cause de l’individu quand il est homme et non triangle ?.
( c’était le sens de ma référence à un problème canonique , je ne m’étais suffisamment exprimé j en conviens )
Pour tout dire quelle est la cause qui fait que les hommes se ressemblent au point d’ être rassemblés sous une seule définition .( et ainsi de toutes choses ).

Hokousai

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 16 oct. 2004, 02:35

cher bardamu

""". Et je rajouterais "clarté", qualité sur laquelle aucun d'entre-nous n'atteint son niveau. """" Peut être .

Sur la question de la clarté je pensais en vous lisant à l 'opposition de style ( et de pensée )entre Thomas et Duns Scott, le premier est clair, l autre que l'on dit subtil ,n'est vraiment pas d' un accès facile , ,on pourrait le dire peu clair ... Je vous demande si la claté sufit à discriminer ces deux là .
Je pense à d' autres philosophes de grande importance qui ne sont pas clairs d' emblée : Wittgenstein, et ,très différent, Whitehead .

Je dirais bien qu une idée claire et distincte est une idée clarifiée et distinguée .Qu 'elle est l'objet ( ou l' effet ) d' un travail .

Qu' elle ne tombe pas toute crue ( avant d'être crue ) dans l'entendement .

Hokousai


Retourner vers « Questions transversales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité