Affects, affections, émotions et sentiments.

Ce qui touche de façon indissociable à différents domaines de la philosophie spinozienne comme des comparaisons avec d'autres auteurs, ou à des informations d'ordre purement historiques ou biographiques.
Der MenchTier
passe par là...
passe par là...
Messages : 1
Enregistré le : 06 oct. 2016, 12:53

Affects, affections, émotions et sentiments.

Messagepar Der MenchTier » 06 oct. 2016, 22:01

Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le forum aussi je m'excuse si ce sujet est une redite.
Pour le cadre : je réalise un travail de recherche dont l'Ethique constitue l'un des linéaments. J'ai déjà lu les bouquins de Gilles Deleuze sur Spinoza et j'ai bossé, un peu, sur les ouvrages de Frédéric Lordon. Je vais commencer la lecture de l'Ethique (je l'ai déjà brièvement fait de façon transversale mais pas de lecture complète) et la question de la traduction s'est posée : j'ai choisi celle d'Armand Guérinot. Bref, tout cela pour en venir au fait : selon les traductions, selon les auteurs, nous trouvons des traductions différentes d'affectio : affects, sentiments, ... . Et personnellement, tout ça résonne avec pas mal de confusion. Quel mot choisir et surtout quel sens lui donner ? J'aurais voulu savoir différence vous faites. Je suis attaché à la sémantique sans non plus être un fanatique, je souhaite simplement avoir toutes les outils de mon côté pour mener à bien cette lecture.

Je vous remercie par avance pour vos réponses,

D.M.

Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1144
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Re: Affects, affections, émotions et sentiments.

Messagepar Henrique » 26 oct. 2016, 12:00

Déjà, il faut bien distinguer affectio et affectus, soit dit en français affection et affect.
:arrow: http://spinozaetnous.org/wiki/Affection = modification d'un corps ou d'un esprit : toucher un objet dur et froid, c'est être affecté par la froideur et la dureté de cet objet. Une affection peut me laisser indifférent, notamment quand elle est habituelle.
:arrow: http://spinozaetnous.org/wiki/Affect = c'est une affection qui ne me laisse pas indifférent parce qu'elle augmente ou diminue ma puissance d'agir, ce qui veut que c'est soit une sorte de joie, soit une sorte de tristesse.
Seules les traductions de Misrahi et de Pautrat sont correctes à cet égard (et celle qui se trouve sur le wiki, à partir d'une correction de celle de Saisset). La traduction de Guérinot qu'utilisait Deleuze est moins mauvaise que celle de Appuhn qui confond carrément affectus et affectio
Mais traduire affectus par sentiment n'est pas adéquat car ce serait quelque chose d'essentiellement mental alors qu'un affect est à la fois physique et mental, parce que tout ce qui se se passe dans l'esprit se passe aussi dans le corps et inversement, en vertu de l'unité des attributs.
Pour vous faire une idée plus complète, voyez aussi :
http://spinozaetnous.org/wiki/Passion
et http://spinozaetnous.org/wiki/Action
Henrique Diaz
Ne pas ricaner, ne pas geindre, mais comprendre pour agir vraiment.


Retourner vers « Questions transversales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité