Bonjour du Sénégal

Espace pour se présenter : qui êtes vous (ou pensez vous être) ? Comment avez vous découvert Spinoza ? Qu'est-ce qui vous intéresse chez lui plus particulièrement ? et tout ce qu'il vous conviendra de dire pour permettre de mieux se connaître.
Avatar du membre
walidh
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 15
Enregistré le : 06 janv. 2012, 00:00

Bonjour du Sénégal

Messagepar walidh » 06 janv. 2012, 16:39

Bonjour à tous. Walid, 29 ans, j'ai repris des études de mathématiques que j'avais arrêtées en 2004, et suis actuellement en Master à l'université de Dakar, au Sénégal. Je donne aussi des cours de maths.

Je suis arrivé sur ce site par à Google. Je viens de lire "l'Ethique" réécrite (en fait relivrée de façon très partielle et assez orientée à mon avis) par Bruno Giuliani, puis "Capitalisme, Désir et Servitude" de Frédéric Lordon, un petit bouquin assez lumineux bien que le style de l'auteur puisse paraître un peu pompeux par moments : pour ma part je compte lire plus avant Lordon, économiste qui se revendique du Spinozisme.

Je n'avais plus lu Spinoza depuis des années, mais j'avais toujours gardé la marque de sa rencontre.

Je ne sais vraiment plus pourquoi j'ai acheté ce T.R.E., en 2002 je crois, alors que je vagabondais de pétards en pétards dans les dédales et bouges de Babylone au lieu d'étudier les merveilleuses mathématiques. Je me souviens que j'avais eu beaucoup de mal à m'intéresser aux cours de philosophie en Terminale car je n'avais jamais pu concevoir clairement le concept de liberté, tel que conçu classiquement, c'est à dire comme qualité d'autodétermination. Or j'ai un très vilain défaut (sans second degré), qui est d'être hermétique à ce que je ne conçois pas clairement : ce défaut se traduit entre autres par une lenteur extrême dans l'apprentissage, mais peut-être aussi une grande aisance avec tout ce que j'ai fini par intégrer.

C'est dire si j'allais trouver chez Spinoza un allié majeur !

Après un lecture enthousiaste du TRE, j'ai commencé la lecture de l'Éthique, mais j'ai été trop perturbé par la bête notion d'enveloppement, que je ne saisissais vraiment pas. J'ai donc arrêté ma lecture à la moitié de la partie I, et cela a coïncidé (indépendamment à mon avis) avec la plongée dans une période extrêmement sombre de mon existence, dont je sors peu à peu depuis quelques années. J'ai lu entre temps quelques bouts de Spinoza comme ses correspondances, un commentaire partiel de Matheron sur le TTP (chap. XVI à XX)...

J'ai à présent le désir de reprendre mon étude de Spinoza, mais malheureusement tous mes livres (les oeuvres complètes de Spinoza) sont restés à Bordeaux dans la cave d'une amie. J'ai commencé à relire l'Éthique sur Google books, dans la traduction de Misrahi.

J'ai fait quelques recherches sur Google, et j'ai été impressionné par l'importance cruciale de la traduction. En effet, la traduction d'Apphun par exemple, me paraît calamiteuse, et rendre impossible le saisissement de la pensée de Spinoza. Je suis donc intéressé dans un premier temps, par des arguments sur les différentes traduction disponibles.

Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1144
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Messagepar Henrique » 07 janv. 2012, 02:20

Bonjour au Sénégal et bienvenue à toi Walhid,
Merci pour la présentation de ce parcours marqué par une lecture qui nous est commune, c'est toujours un peu une façon de se découvrir à travers un autre.

Je ne savais pas qu'on pouvait trouver la traduction de Misrahi sur google books, au moins en partie. Tu peux t'en trouver à un prix modique une version de poche ici. C'est la traduction que je préfère pour ma part, notamment pour sa lisibilité. Elle est accompagnée aussi d'une longue introduction et de notes qui éclaircissent de nombreux points.

La traduction de Pautrat qu'on trouve aussi en poche est plus technique, prend moins de liberté avec le texte exact mais peut s'avérer difficile à comprendre, l'auteur n'hésitant pas devant certaines formulations étranges en français. Elle présente surtout l'avantage d'être bilingue, rien ne remplaçant un accès direct au texte original en latin.

Mais pour ce qui est du latin, tu peux trouver une édition soignée et hypertextualisée qu'on doit à "Pourquoipas" : http://spinozaetnous.org/wiki/Ethica_or ... emonstrata La traduction en français de Saisset qu'on trouve aussi ici comporte de nombreuses erreurs bien connues (âme pour mens, c'est pas le pire, affect confondu avec passion voire affection surtout) mais elle a je trouve l'avantage d'être écrite dans style accessible qu'on ne trouve pas chez Appuhn, ni guère chez Pautrat.

Avatar du membre
walidh
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 15
Enregistré le : 06 janv. 2012, 00:00

Messagepar walidh » 07 janv. 2012, 02:51

Merci pour ces éléments quant à la traduction !

La traduction Misrahi est en accès libre sur google books, mais seulement en partie. Je trouve l'introduction assez édifiante, et j'aime beaucoup la philosophie de sa traduction, du moins en principes, vu que je n'ai pas encore avancé très loin au delà de l'introduction.

Je ne me souviens pas de la traduction par laquelle j'avais tenté ma première lecture il y a maintenant près de 10 ans, peut-être était-ce celle de Pautrat.

Ce site est en tous cas un bonheur pour moi, merci donc pour le travaille que tu y accomplis.


Retourner vers « Se présenter »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité