Présentation

Espace pour se présenter : qui êtes vous (ou pensez vous être) ? Comment avez vous découvert Spinoza ? Qu'est-ce qui vous intéresse chez lui plus particulièrement ? et tout ce qu'il vous conviendra de dire pour permettre de mieux se connaître.
Avatar du membre
Aquarius_Camus
passe par là...
passe par là...
Messages : 14
Enregistré le : 17 mars 2007, 00:00

Présentation

Messagepar Aquarius_Camus » 17 mars 2007, 22:42

Bonjour à tous!

Je suis agé de 17 ans et je suis élève de Terminale Littéraire (qu'importe le nom du lycée). J'ai donc découvert Spinoza cette année, lors de mes cours de philosophie. Lorsqu'on me présente Spinoza, j'avoue être sceptique: comment un philosophe peut-il oser dire que la thèse du libre-arbitre n'est qu'une illusion? Disons qu'à cette "époque" j'étais très Sartrien (je cite Sartre parce que c'est le premier philosophe que j'ai connu): la thèse du libre-arbitre était pour moi une évidence et pour moi, ce Spinoza n'était finalement qu'un "zozo qui raconte n'importe quoi". En effet, les arguments de Sartre m'avaient convaincus: nous sommes libre, nous en faisons l'expérience chaque jours et parce que nous en faisons l'expérience, notre liberté se prouve. Bref, notre professeur nous annonce que "l'Ethique" sera l'oeuvre que nous devrons étudier.
C'est au fur et à mesure des cours de mon professeur (que je salue au passage pour ce qu'il m'a apporté) et de la lecture de "L'Ethique" que je commence à me poser certaines questions: la "relation de causalité" si tant est qu'on puisse l'appeler ainsi, est une thèse qui se tient! Et si Sartre avait tort? Qui plus est, Spinoza, par sa façon de procéder ultra-rigoureuse, m'impressione: jamais je n'avais vu cela. Un vocabulaire précis , de l'humour de temps à autres et une base qui, je pense, est infroissable; face à cela, les arguments de Sartre ( et des autres) me paraissait de plus en plus minces: Spinoza m'a convaincu! Mais plus qu'une philosophie, Spinoza m'aide dans la vie de tous les jours: c'est simple, depuis que j'apprend sa philosophie, je m'explique mieux, je comprend mieux et je suis plus ouvert (enfin je trouve). Cela peut parraître un peu stéréotypé mais, désormais, j'ai soif de connaissance et c'est Spinoza qui en est la cause: une telle intelligence qui s'exprime à travers des oeuvres transpirantes de vérité me donne envie d'être comme lui. Je ne vise nullement la gloire ou que sais-je: je vise la connaissance!

Mais bizarrement, je suis resté fidèle à ma religion (je ne citerai pas laquelle) malgré les propos de Spinoza quant à ce sujet. Je n'arrive pas à expliquer cela enfin...j'en ai tout de même une petite idée. Mais ce qui est le plus étrange encore, c'est que je suis conscient de ce paradoxe: une autre conséquence de l'instruction de Spinoza. Comment est-ce que j'arrive à concilier Spinoza et religion? Cela je ne le sais pas!

A travers mon exemple, j'en tire une conclusion: les éloges de Spinoza sont tout aussi fondés que sa philosophie et qu'il suffit de lire "l'Ethique" pour comprendre Hegel "Spinoza est un point crucial dans la philosophie moderne. L'alternative est: Spinoza ou pas de philosophie"

Par ailleur je tiens à encourager les "Spinozistes" à lire l'oeuvre de Diderot "Jacque le fataliste et son maître". Il s'y trouve des allusions à Spinoza, et un Jacques parfois très Spinoziste ^^.

Sur ce, salutations à tous et je vous prie de m'excuser pour les fautes d'orthographes.

Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1177
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Messagepar Henrique » 18 mars 2007, 16:08

Merci de cette présentation et bienvenue ici !
Tu as tout l'air d'être le genre d'élève que les professeurs aimeraient avoir plus souvent, étant donnée l'ouverture d'esprit et l'enthousiasme intellectuel que tu manifestes. C'est une joie, je dois dire à peine croyable, de voir tant de maturité et de capacité de questionnement à 17 ans. Suivrais-tu tes cours dans un grand lycée parisien ? (j'aimerais rêver que non, mais si c'est oui, on ne t'en voudras pas, ne t'inquiète pas).

Quant à tes convictions religieuses, tu peux toujours leur trouver une interprétation spinoziste, si tu es chrétien considérer la résurrection du Nazaréen comme une simple allégorie de la régénération spirituelle du croyant, si tu es juif considérer la séparation de la mer rouge en deux colonnes comme un phénomène naturel heureux embelli par le récit etc. cela ne sera certes pas une façon très orthodoxe de penser mais n'empêchera pas que tu conserves avec tes coreligionnaires les relations sociales qui t'ont construites, sans toutefois avoir à te réduire à un communautarisme fossoyeur d'universalité. Le spinozisme n'est pas anti-religieux, il est anti confusion du religieux et du savoir : croire ne peut en aucun cas revenir à savoir (ce qu'ignorent encore tous les sectarismes, fondamentalismes et fanatismes), croire c'est se donner les moyens imaginaires de bien vivre (aimer plutôt qu'haïr etc.) quand comprendre n'y suffit pas (cf. le TTP).

En attendant, ton cas me conforterait dans l'idée que la civilisation ou développement de la puissance de raisonner et de comprendre commence du côté de la famille, que l'école ne peut que prolonger ce mouvement mais non le créer. Sans parents ayant une identité mentale forte supposant un exercice approfondi de l'intelligence pour y accéder (catholicisme pratiquant, judaisme, communisme...), c'est la passivité consumériste, l'inculture, la barbarie libérale du "chacun pour soi, Dieu pour tous", le syndrome "c'est mon choix".

Henrique

Avatar du membre
Aquarius_Camus
passe par là...
passe par là...
Messages : 14
Enregistré le : 17 mars 2007, 00:00

Messagepar Aquarius_Camus » 18 mars 2007, 20:10

Je te remercie beaucoup (je me permet de te tutoyer ^^) pour cet acceuil des plus chaleureux. Pour ceux qui voudraient connaître mon lycée, vous seriez bien étonné de savoir que ce lycée se situe dans l'Oise. Je ne suis pas dans un école parisienne, je suis dans le lycée calvin de Noyon, un lycée qui est bien sans prétention, je peux vous l'assurer (chacun son avis sur cet établissement, pour ma part je ne commenterai pas).

Quant à ton avis sur le dévelopement de la conscience: je pense comme toi et je n'ai rien à ajouter sur ce que tu dis. Je vis dans une famille où les opinions sont très diverses voire même, où chacun à une opinion qui diffère de l'autre. Je pense que face à une telle diversité, l'on doit forcement s'ouvrir, savoir défendre ses opinions et écouter l'autre. Et je te rejoins encore une fois lorsque tu déclares que l'école ne peut que prolonger ce mouvement. Il suffit que je regarde ce que j'étais avant ma section littéraire et que je regarde ma vie aujourd'hui pour approuver cette thèse.

Maintenant j'aimerai aussi te remercier pour tes compliments qui me font très plaisir et qui m'encourage encore plus à m'intéresser à la philosophie et en particulier à Spinoza. De même, merci pour les réponses que tu tente de me fournir, il est vrai que je n'avais jamais songé à cette facon de penser les choses. Nul doute que je méditerai sur ce que tu as dit. Vous pensais peut-être que j'en fais trop mais bon tout ce que je dis, je le pense très sincérement. D'ailleur je me permet d'abuser des remerciements: merci pour ce site, merci pour les cours et finalement, merci pour tout!


Retourner vers « Se présenter »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité