Une douce sensation

Les impressions des visiteurs sur la forme et le contenu du site.
michel
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 20
Enregistré le : 06 août 2003, 00:00
Localisation : Hérault, France
Contact :

Messagepar michel » 24 sept. 2003, 06:55

La plus douce sensation que j'éprouve sur ce site est de voir par moment, à 6h00 du matin, 7 à 8 personnes connectées.
C'est rassurant de sentir près de soi d'autres personnes que la philosophie de Spinoza interpelle.
Mais comment vivre au jour le jour cette sagesse, comment interpréter l'actualité, trop souvent triste, au rythme de cette philosophie de la joie ?
[addsig]

Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1144
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Messagepar Henrique » 24 sept. 2003, 15:21

Cette douce sensation, nous la devons au langage php dans lequel ce site est composé à la base et qui permet l'interactivité poussée de ce site. Si je suis le webmaster de ce site, j'aime bien que chacun puisse ainsi se l'approprier.

En ce qui concerne la façon de comprendre le monde actuel par le verre correcteur de cette philosophie de la joie, au jour le jour, c'est aussi une des ambitions de ce site. Ambition assez peu satisfaite jusqu'à présent, mais je ne demande qu'à ce que cela change. Mais pour cela je compte beaucoup sur les membres inscrits de ce site.

Dans le fil "question sur une citation" qui porte sur la paix, j'ai fait allusion à la politique américaine en matière de 'lutte contre le terrorisme'. Elle oppose à ce mélange d'espoir et de désespérance qu'est le terrorisme, une politique de la crainte mélangée au sentiment d'une élection divine, une politique déterminée essentiellement par la passion et les superstitions qu'elle motive.

Quelle joie tirer de cela ? Comprendre ce qui se passe, au moyen des outils conceptuels fournis par l'[i]Ethique[/i], c'est d'emblée être en mesure d'agir plus adéquatement à la situation. Au lieu de s'affliger sur l'état pitoyable des relations internationales actuelles, on pourra en comprendre d'une part la nécessité, d'autre part utiliser cette compréhension pour contribuer à modifier cette situation dans le sens d'une intelligence plus rationnelle du désir humain. Certes cette contribution sera modeste et elle pourra n'aboutir à rien, mais ce qui importe n'est pas ici le résultat mais la joie immédiate que l'on peut éprouver dans l'exercice à la fois individuel et commun de la raison.

Tout ce qui ne me détruit pas peut me renforcer. Et tout ce qui me permet d'avoir quelque chose à comprendre, y compris le terrorisme et la guerre contre celui-ci, me permet de développer mon pouvoir de comprendre et par là-même de m'entendre avec mes contemporains, de travailler à la concorde plutôt qu'à la discorde ou encore à l'inertie généralisée.

Donc, ne pas hésiter à traiter de problèmes contemporains tels qu'ils peuvent être compris au moyen des outils d'une philosophie de la joie. Je pourrais créer une nouvelle rubrique sur ce forum : 'l'actualité d'un point de vue spinoziste' si cela intéresse. Sinon, il y a une rubrique Actualités pour ceux qui auraient des articles assez construits à proposer (l'avantage du forum, c'est qu'on peut y intervenir plus spontanément, l'avantage des articles c'est qu'on peut intervenir sur ce site de façon plus réfléchie). Cette rubrique concerne à la fois les actualités du spinozisme et l'actualité générale, telle qu'elle peut être comprise d'un point de vue spinoziste. Si besoin, je créerai deux rubriques spécifiques.

Il ne faut pas hésiter aussi à rapporter sur ce site la façon dont on aura pu se servir de la philosophie pour comprendre et traiter des problèmes plus personnels : les passions, la question de l'amitié ou de l'inimitié etc. Ce qu'il y a de plus singulier est souvent aussi ce qui présente l'intérêt le plus universel. Dites moi, chers utilisateurs de ce site, là aussi s'il vous semblerait utile de créer des rubriques dans les forums et les articles à cet usage.

Amicalement,
Henrique

michel
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 20
Enregistré le : 06 août 2003, 00:00
Localisation : Hérault, France
Contact :

Messagepar michel » 25 sept. 2003, 08:48

Henrique,
D’abord je vous remercie pour votre réponse.
Lorsque j’étais en activité, il y a tout juste un an (ceci pour dire que je n’ai plus 20 ans et pas encore 90 :wink:, dans une administration réputée sérieuse, j’avais préconisé php. Interfacé avec une base de données Oracle, j’obtenais rapidement des résultats impressionnants, rapidité d’exécution, affichage agréable, interfaçage avec html, et surtout maîtrise de la totalité du SQL d’Oracle…
Je me souviens avoir dérangé, gratuit, php ne faisait pas sérieux.
Mieux, gratuit php, empêchait d’aucun de se mettre en valeur en faisant des dépenses somptueuses.

Je ne suis pas philosophe.
Pire, car cette phrase a déjà était écrite par Montaigne et je n’ai pas la prétention de lui ressembler, je n’ai aucune notion de philosophie.
Je ne peux donc vous encourager à créer une rubrique supplémentaire, dans laquelle le quotidien serait décrypté à travers les lentilles que nous a légué Spinoza.

Certes, ce serait une expérience intéressante, car les personnes qui viennent sur votre site sont animées par une Ethique commune.
Mais se serait aussi prendre le risque que le site ne dégénère, comme bien d’autres, en un pugilat mêlé d’insultes.

Le risque en vaut-il la chandelle ?
Spinoza, j’imagine nous y encouragerait puisqu’il affirmait que :
« Nous sommes déterminés à connaître et expérimenter le plus de choses possibles ».

Enfin, pour ce qui est de traiter de problèmes plus personnels : les passions, la question de l'amitié ou de l'inimitié etc, il me semble qu’une rubrique indépendante serait préférable, si, bien sûr, elle est souhaitée par un grand nombre.
Mais là nous serions plus près de Montaigne que de Spinoza.

« Je veux qu’on m’y voie en ma façon simple, naturelle et ordinaire, sans contention [effort] ni artifice : car c’est moi que je peins. Mes défauts s’y liront au vif, et ma forme naïve [naturelle], autant que la révérence publique me l’a permis. Que si j’eusse été de nature, je t’assure que je m’y fusse très volontiers peint tout entier et tout nu. »

Les Essais mis en français moderne et présentés par Claude PINGANAUD Arléa.

En sommes nous capables ?
Amicalement,
Michel
:wink: :wink:

Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1144
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Messagepar Henrique » 26 sept. 2003, 16:17

Il est vrai que ne pas se cantonner à des discussions sur la nature des concepts spinoziens pour voir comment on pourrait s'en servir pour comprendre le monde actuel serait risqué, notamment s'il s'agit de discuter de politique. Mais la philosophie de l'affirmation qu'est le spinozisme implique qu'à un moment donné, on se tourne vers le réel dans sa quotidienneté la plus prosaïque. Non que la philosophie telle qu'on la trouve dans l'Ethique n'ait rien à voir avec le réel, elle traite plutôt de ce qu'il y a d'éternel dans le réel mais en traite de façon à nous conduire à une meilleure appréhension de ce qui relève de la simple durée. Aussi Spinoza lui-même n'a pas hésité à s'engager politiquement de son temps.

Aussi la démarche d'un Montaigne qui cherche le singulier pour le singulier, mais n'en traite pas moins de l'universel, elle ne me semble pas si éloignée que cela de la recherche spinozienne d'une connaissance du singulier. Dans certaines lettres, Spinoza lui-même s'y adonnait il me semble, je pense notamment à la lettre à Peter Balling.

Alors je laisse encore un peu germer ces idée de nouvelle rubriques et on verra ce que cela donne.

Amicalement,
Henrique


Retourner vers « Livre d'or »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité