La nature de métamatière et la séparation des parents

Questions philosophiques diverses sans rapport direct avec Spinoza. (Note pour les élèves de terminale : on ne fait pas ici vos dissertations).

Avatar du membre
ClaudeDeBortoli
passe par là...
passe par là...
Messages : 7
Enregistré le : 20 avr. 2011, 00:00

La nature de métamatière et la séparation des parents

Messagepar ClaudeDeBortoli » 20 avr. 2011, 08:20

Bonjour.



Les humains ont une anatomie mammifère mais ne sont pas pour autant des animaux et encore moins des végétaux. Ils forment une classification à part. Dans le monde des vivants, Il y a les végétaux, les animaux et les humains.



Les humains se différencient par la possession de deux énergies : l'instinct et l'intelligence.

Les animaux et les végétaux eux n'ont que l'instinct pour vivre.



Les humains font partie intégrante de la nature de matière. Ils sont donc soumis aux lois qui ordonnent l'environnement matériel.



Chez certaines espèces, une loi naturelle veut que les jeunes soient élevés par leurs deux parents. Les jeunes tirent leur éducation de l'union de ses deux parents. C'est le cas de l'espèce humaine.



Chez l'espèce humaine, la séparation des parents pendant l'éducation des jeunes est contre nature. Elle est soumise à la riposte de la nature de matière : la souffrance.



Avant la naissance des jeunes, la séparation d'un couple n'est pas contre nature et n'est pas soumise à la souffrance.

Après la naissance des jeunes et pendant toute leur éducation, la séparation des parents est contre nature et soumise à la souffrance.

Après l'éducation des jeunes, la séparation des parents n'est plus contre nature et n'est plus soumise à la riposte matérielle : la souffrance.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 21 avr. 2011, 01:44

C' est la semaine sainte, on a donc une intervention très catholique .

Avatar du membre
ClaudeDeBortoli
passe par là...
passe par là...
Messages : 7
Enregistré le : 20 avr. 2011, 00:00

Messagepar ClaudeDeBortoli » 21 avr. 2011, 07:34

Tout aussi intelligents que soient les parents séparés pour pour que tout se passe bien et qu'il continue l'éducation de leur(s) enfant(s) ensemble et en accord, il manque l'amour et le respect qui les unit. Les jeunes tirent leur éducation de l'union de leurs deux parents. C'est une loi naturelle. Les humains doivent la respecter au risque de subir la riposte de la nature matérielle : la souffrance morale lancinante.




La formation de nouveaux couples n'empêche malheureusement pas la souffrance morale laquelle est une riposte de la nature de matière face à une agression.

Les parents divorcés ont beau reformer un couple chacun de leur coté, la souffrance est là. Souffrance des enfants devant leurs parents désunis. Souffrance des parents qui voient leurs enfants souffrir. Une souffrance permanente, lancinante qui harcèle l'enfant et mine son caractère. Une souffrance tenace qui consume les heures et les jours des parents, des moments normalement prévus pour Vivre (avec un grand V).

La vie est courte. Les humains en ont qu'une. Il n'en auront pas une autre après la mort de leur corps de matière. Agir contre nature de matière et subir sa riposte légitime : la souffrance, est un temps perdu considérable.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 21 avr. 2011, 13:45

Les jeunes tirent leur éducation de l'union de leurs deux parents. C'est une loi naturelle.


On peut juste supposer que s' ils se séparent c'est qu'ils ne s'estimaient pas si unis .

Avatar du membre
ClaudeDeBortoli
passe par là...
passe par là...
Messages : 7
Enregistré le : 20 avr. 2011, 00:00

Messagepar ClaudeDeBortoli » 22 avr. 2011, 07:48

La nature de matière a instauré des lois depuis toujours et pour toujours. Contre venir à ces lois s'est s'exposer à la riposte de la nature de matière : la souffrance.

Chez certaines espèces mammifères dont l'Humain, les jeunes tirent leur éducation de l'union de leurs parents. C'est une loi naturelle. Contre venir à cette loi s'est s'expose à une souffrance lancinante qui mine le caractère de l'enfant.



Les animaux n'ont que l'instinct pour vivre. Certaines espèces animales savent d'instinct que se séparer pendant l'éducation des jeunes s'expose à subir la riposte de la nature de matière : la souffrance.





La toute fin de l'adolescence et l'entrée dans la vie adulte de l'enfant sonne la fin de l'obligation d'union des parents.

Avant la naissance des enfants, un couple n'a pas obligation d'union pour la nature de matière. Il peut se défaire sans provoquer la riposte de la nature de matière : la souffrance morale lancinante.

Pendant toute l'éducation du jeune, le couple a obligation d'union. La séparation est soumise à la souffrance morale lancinante qui mine le caractère de l'enfant et consume la vie éphémère des parents.

Après l'éducation du jeune, le couple n'a plus obligation d'union. Il est libre de se séparer au regard de la nature de matière.

Avatar du membre
sescho
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 1127
Enregistré le : 30 mai 2002, 00:00
Localisation : Région Centre
Contact :

Messagepar sescho » 22 avr. 2011, 18:39

A ClaudeDeBortoli :

Votre premier message était déjà assez peu conforme à la Charte de ce forum. En effet, il s'agit sur ce site de discuter - éventuellement de sujets de société - autour de la Philosophie telle que développée par Spinoza. Ce n'est donc pas un forum généraliste en dehors de cette condition minimale, étant fixé l'objet de ce site. Je me suis donc posé nettement la question de savoir s'il fallait l'y maintenir. J'ai jugé que oui à la rigueur, pour voir ce qui pourrait en sortir de positif...

Toutefois, votre second message est dans le droit fil du premier, et au second il s'agit déjà d'une dérive... Donc, dorénavant, si vous voulez encore poster, soit vous faites un rapport sérieux à ce qu'enseigne Spinoza, soit je me verrai dans l'obligation de supprimer vos messages.

Ceci étant dit cordialement.

P.S. Swâmi Prajnanpad, Maître d'Arnaud Desjardins (chrétien ET védantin, ET ... ; Sage), lui a indiqué en son temps que son dharma de père était de rester en couple pour élever ses enfants, donc au moins jusqu'à ce que ceux-ci soient autonomes. Et c'est ce qu'il a fait, ne divorçant qu'à l'issue...
Connais-toi toi-même.

Avatar du membre
ClaudeDeBortoli
passe par là...
passe par là...
Messages : 7
Enregistré le : 20 avr. 2011, 00:00

Messagepar ClaudeDeBortoli » 23 avr. 2011, 09:13

Fais comme tu le sens Juge Modérateur !! Tu es seul maître à bord ! :)

Le fond de la Croyance ne change pas. C'est la forme qui évolue et qui s'adapte à l'évolution humaine.

La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Elle évolue par des découvertes faites par des chercheurs en Croyance.

La Croyance n'est pas un lieu fermé. C'est un "marché" ouvert à toutes les croyances. Tout le monde peut proposer ses croyances dans le marché ouvert de la Croyance. Après, seules les preuves intelligentes qui se dégagent des croyances feront la différence entre le vrai du faux en Croyance. Entre le génie et le charlatan en Croyance.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Croyance regroupe toutes les croyances ; religions, sectes et autres spiritualités.

C'est une suite de découverte logique entre elles.

La découverte de la notion d'éternité exprimée dans les pyramides est la suite logique de la découverte de la gestation du Terrien exprimé dans les peintures rupestres.

La découverte de la croyance en des dieux est la suite logique de la découverte de la notion d'éternité.

La découverte de la croyance en Dieu est la suite logique de la découverte de la croyance en des dieux.

La découverte de la métamatière est la suite logique de la découverte de Dieu.


Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet, sont des génies de la Croyance. Leur découverte en fait évoluer la Croyance.

La Science a ses génies, la Croyance aussi a ses génies.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 23 avr. 2011, 12:28

à Claude De Bortoli

Vous écrivez ( ailleurs )" La Croyance est maintenant capable de guider les humains de façon durable avec la Science comme moteur de l'évolution."

Vous venez sur un forum spinoziste .
Le spinozisme défend la valeur de la raison contre justement la croyance .

Pour accueillants que soient les spinozistes, je me demande vraiment si le lieu d' atterrissage que vous avez choisi ( après beaucoup d'autres ) est approprié à la diffusion de vos idées.

Je suis prêt de reconnaître à la spiritualité une place dans le débat spinoziste mais pas aux extension plus ou moins extravagantes et illuminées.

Le champ de la spiritualité se laisse parfois investir par les productions de l'imagination galopante .

Vous êtes de ces gens qui pensent avoir découvert la pierre philosophale en l’occurrence la métamatière et qu'on n'arrête pas.

Je suis donc partisan d' en finir là puisque sinon avec vous on en finira pas .

hokousai

Avatar du membre
ClaudeDeBortoli
passe par là...
passe par là...
Messages : 7
Enregistré le : 20 avr. 2011, 00:00

Messagepar ClaudeDeBortoli » 24 avr. 2011, 10:55

Vous venez sur un forum spinoziste .
Le spinozisme défend la valeur de la raison contre justement la croyance .


Croire est une fonction naturelle chez les humains comme manger et boire. Comment et pourquoi "lutter" contre cette fonction innée ?!?

Pour accueillants que soient les spinozistes, je me demande vraiment si le lieu d' atterrissage que vous avez choisi ( après beaucoup d'autres ) est approprié à la diffusion de vos idées.

Vous êtes des terriens. Vous avez droit à l'explication de la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

Je suis prêt de reconnaître à la spiritualité une place dans le débat spinoziste mais pas aux extension plus ou moins extravagantes et illuminées.

La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Comme en Science, il y a une hiérarchie chez les acteurs de la Croyance.

Au bas de la hiérarchie : les charlatans en Croyance. Ils profitent de la Croyance pour se constituer du patrimoine purement matériel alors que la déontologie de la Croyance est au-delà de la matérialité : la métamatérialité.

Viennent ensuite les généralistes en Croyance. Ils entretiennent les croyances chez leurs contemporains.

Puis les spécialistes en Croyance. Plus férus dans certains domaines de la Croyance.

Puis les chercheurs en Croyance. Ils cherchent à faire évoluer la Croyance.

Afin, au haut de la hiérarchie, se trouvent les génies en Croyance. Ils ont cherché. Ils ont trouvé une nouvelle croyance. Leur croyance est une évolution de la Croyance.

La Science a ses génies. La Croyance aussi a ses génies : Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des génies de la Croyance. Leurs découvertes ont fait évoluer la Croyance. Elles ont comblé le besoin naturel de croire de centaines de générations de terriens.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 24 avr. 2011, 13:20

Je n'estime pas justifié l'alignement sous un même concept, des grands personnages que vous citez .

Vous procédez comme Édouard Shuré.

(je cite )Les Grands Initiés
Le lecteur découvrira l'art de comprendre un texte sacré, aiguisera sa curiosité et son sens critique pour mieux appréhender la spiritualité, et dégagera les grandes démarches religieuses de leurs contextes historiques pour en extraire l'Esprit qui les anime.

C'est justement faire l'impasse sur le contexte historique.
Or du point de vue de la raison explicative on ne peut faire l'impasse sur les contextes historiques.
Voila une sacralisation générale qui gomme la singularité de chaque message, fut- il inspiré .

Est -ce que Bouddha a à voir avec MoÏse ?
Et je dirais pour faire plus actuel, est-ce que Krishnamurti a à voir avec René Guénon ? ( ils sont contemporains ).


Retourner vers « Questions de philosophie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités