Terrence Malick et Spinoza

Actualités et informations diverses sur Spinoza, la philosophie en général ou regards spinozistes sur l'actualité.
Avatar du membre
ChiaroscurO
passe occasionnellement
passe occasionnellement
Messages : 27
Enregistré le : 16 nov. 2007, 00:00

Terrence Malick et Spinoza

Messagepar ChiaroscurO » 26 mars 2012, 21:31

Je trouve Terrence Malick en adequation avec la vision Spinozienne "par dela le bien et la mal" comme dans "la ligne rouge" ou dans "the tree of life"

http://www.youtube.com/watch?v=WXRYA1dxP_0
http://www.youtube.com/watch?v=PTXaIMXFxE8

Qu en pensez vous ?

Quelqu un aurait il une lecture spinoziste de Malick ? ( references bienvenues...)

Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1144
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Messagepar Henrique » 31 mars 2012, 11:29

C'est un cinéaste, philosophe de formation, qui est réputé pour faire des films métaphysiques. Je n'ai pas encore vu le film "The tree of life" en entier mais il est manifestement construit sur l'opposition de la grâce et de la nature et la nécessité pour chaque être de "choisir" entre l'une ou l'autre. D'après l'intuition que j'en ai en ayant vu le début du film et la bande annonce, il y aurait ceux qui sont faits pour la nature et qui vivent selon ses règles, avec son lot de petits bonheurs et de grands malheurs, et s'en accommodent, comme le père joué par Brad Pitt. Il y a ceux qui sont faits pour la grâce et qui vivent dans la joie éternelle de l'instant, sans rien attendre d'autre de la vie qu'elle soit, comme la mère, jouée par Jessica Chastain. Et il y a ceux comme le fils qui deviendra Sean Penn, si j'ai bien compris, qui sont faits pour la grâce et qui croient être faits pour la nature, ceux là sont terribles.

En langage spinoziste, cela pourrait donner ceux dont la complexion les porte à ne connaître que la nature naturée, cherchant à posséder et à s'approprier un maximum de ces choses vaines que cherchent les hommes ordinaires pour finir par tout lâcher au moment de la mort. Ceux là peuvent éviter trop de malheurs s'ils vivent selon le second genre de connaissance. Et il y a ceux dont la complexion et l'évolution les porte à tout connaître à partir de la nature naturante, de sorte que lorsqu'ils vivent en conformité avec leur nature, tout leur apparaît lumineux, vivant, pur. "La grâce ne cherche pas sa satisfaction, elle accepte d'être ignorée, oubliée, rejetée, elle accepte les insultes et les coups." cela pourrait être une belle définition de la béatitude spinozienne aussi. Tout est pur pour les esprits purs.

On peut y voir aussi l'opposition bergsonienne entre intuition et intelligence, élan créateur et besoin de stabilité, religion dynamique et religion statique. Dans une des premières scènes, on voit le père faire la prière quotidienne avant de manger en famille et la mère qui semble s'ennuyer...

Apparemment le film n'est pas fait pour un public habitué à ne regarder que des histoires avec intrigue évidente et enjeux liés aux honneurs ou à l'argent.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 31 mars 2012, 13:34

Etant pourtant des mieux intentionnés à l'égard de Malik ( je n'ai pas revu la ligne rouge , mais ses autres films je les ai vus ou ou revus récemment ) j' ai été plutôt déçu par le dernier. Ce au point que je n'ai pas envi de le commenter. Non vraiment ce n'est pas ou plus le réalisateur des"moissons du ciel"et de" la balade sauvage".
Déjà le "nouveau monde" souffrait par moment. On commençait à redouter le pire .
J'ai vu Melancholia ( Lars von trier) au même moment...hélas pour Malik.

Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1144
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Messagepar Henrique » 31 mars 2012, 15:03

Ça ne veut pas dire grand chose, mais ce film a quand même reçu la palme d'or à Cannes l'année dernière. Je n'aime guère les films très lents en général. Ce que j'ai vu m'a fait penser à la fin, très belle, du film "American Beauty", mais il y a auparavant toute une intrigue qui la justifie. Là, il faut apparemment déjà être capable de contempler pendant plus d'un quart d'heure la grâce d'une poche en plastique voletant au gré du vent pour pouvoir apprécier ce film. Alors je me dis que je vais bien voir ce que ça donne quand je pourrai le voir.

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4082
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 31 mars 2012, 19:17

Le voir en salle? Certes le voir en salle et sur très grand écran vu le cosmique de la première moitié du film (le DVD est disponible.)

La "palme d"or" )! là j' ai des doutes sur un jury qui se rachète néanmoins avec Polisse ( prix du jury).
Le grand prix ( ou/et celui du Jury ) est souvent meilleur que la palme d 'or. Il faut le redire.
Ce film a vrai dire m'a ennuyé. Avoir Sean Pen dans la distribution et le sous employer ainsi quelle tristesse.

Krishnamurti
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 399
Enregistré le : 22 juin 2002, 00:00

J'ai vu To The Wonder / A la merveille

Messagepar Krishnamurti » 09 mars 2013, 01:51

Dernière phrase du film : "What is this love that loves us?"

ETIQUE V : De la puissance de l'Entendement, ou de la liberté humaine -

PROPOSITION36 L'Amour intellectuel de l'Esprit envers Dieu est l'Amour même dont Dieu s'aime lui-même, non pas en tant qu'il est infini mais en tant qu'il peut s'expliquer par l'essence de l'Esprit humain, considéré sous l'espèce de l'éternité. C'est-à-dire que l'Amour intellectuel de l'Esprit envers Dieu est une partie de l'Amour infini dont Dieu s'aime lui-même.

DÉMONSTRATION Cet Amour de l'Esprit doit être rapporté aux actions de l'Esprit (parle Corol. de la Prop. 32, et par la Prop. 3, Part. III). C'est pourquoi il est l'action par laquelle l'Esprit se considère lui-même, avec l'idée de Dieu comme cause (parla Prop. 32 et son Corol), c'est-à-dire (parle Corol. de la Prop. 25, Part. I et le Corol. de la Prop. 11, Part. II) l'action par laquelle Dieu, en tant qu'il peut s'expliquer par l'Esprit humain, se considère lui-même avec l'idée de lui-même, et c'est pourquoi (par la Prop, précéd) cet Amour de l'Esprit est une partie de l'Amour infini dont Dieu s'aime lui-même.

COROLLAIRE Il suit de là que Dieu, en tant qu'il s'aime lui-même, aime les hommes et que, par suite, l'Amour de Dieu envers les hommes et l'Amour de l'Esprit envers Dieu, sont une seule et même chose.

SCOLIE Par là, nous pouvons comprendre clairement en quoi consiste notre salut, ou, en d'autres termes, notre Béatitude ou notre Liberté : dans l'Amour constant et éternel envers Dieu, c'est-à-dire dans l'Amour de Dieu envers les hommes. Et c'est à bon droit que, dans les Livres saints, cet Amour ou Béatitude est appelé Gloire. Que l'on rapporte, en effet, cet Amour à Dieu ou bien à l'Esprit, on peut l'appeler à juste titre Satisfaction de l'âme, ce qui n'est pas différent de la Gloire (par les Déf. 25 et 30 des Affects). Car, en tant qu'on le rapporte à Dieu, il est (par la Prop. 35) la Joie.
Modifié en dernier par Krishnamurti le 09 mars 2013, 15:52, modifié 1 fois.

Avatar du membre
cess
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 181
Enregistré le : 10 juil. 2010, 00:00
Localisation : Aix en Provence

Messagepar cess » 09 mars 2013, 13:21

Bonjour Krishnamurti....


ton post signifie-t-il qu'il faut aller voir le film? s'y retrouverait-on spinozistement parlant?? :)

Krishnamurti
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 399
Enregistré le : 22 juin 2002, 00:00

Messagepar Krishnamurti » 09 mars 2013, 15:44

Je ne sais pas. J'ai bien aimé en tout cas. De fait c'est à ce passage de l'Ethique que je pensais en y entendant à deux reprises "What is this love that loves us?". C'est la dernière chose qu'on entend.


Retourner vers « Actualités »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité