Spinoza avait-il honte de son système?

Ce qui touche de façon indissociable à différents domaines de la philosophie spinozienne comme des comparaisons avec d'autres auteurs, ou à des informations d'ordre purement historiques ou biographiques.
Avatar du membre
YvesMichaud
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 257
Enregistré le : 03 avr. 2003, 00:00
Localisation : Québec
Contact :

Spinoza avait-il honte de son système?

Messagepar YvesMichaud » 28 nov. 2004, 01:15

Un historien a dit que Spinoza avait demandé qu'on brûle tous ses papiers après sa mort.

Ses amis lui ont désobéi et c'est pourquoi ce site existe aujourd'hui...

Pourquoi Spinoza a-t-il demandé cela?

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4105
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 28 nov. 2004, 12:35

cher Yves

Rien ne laisse soupçonner que Spinoza avait honte de son système. J’estime très cohérent ce vœu ou pas incohérent . …intuitivement je sens bien la chose .Spinoza n’était investi par aucune autorité supérieure, à délivrer un message , il ne devait pas s' éprouver comme prophète .
Sans doute avait-il confiance en la raison et pensait-il que la démarche qu’il avait opéré était réitérable par tout philosophe soucieux de la sagesse .
Après tout je n'en sais rien ,je n ' était pas dans ses basques . Kafka émit le même souhait .

( je viens de découvrir un philosophe Anglais ( 20eme siècle )qui parle du parallélisme .enfin qui en parle comme je vous en parlais . Il s' agit de Collingwood :le nouveau Léviathan .)

hokousai (Paul Herr )

Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1184
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Messagepar Henrique » 28 nov. 2004, 13:48

Cher Yves,
Ou tu as mal lu cet historien ou il affirme quelque chose de façon très gratuite. La source biographique la plus fiable, à savoir Colerus, affirme au contraire :
Cependant l’hôte de Spinoza, le sieur Henri Van der Spyck, qui est encore plein de vie, m’a témoigné que Spinoza avait ordonné qu’immédiatement après sa mort on eût à envoyer à Amsterdam, à Jean Rieuwertz, imprimeur de la ville, son pupitre où ses lettres et papiers étaient enfermés ; ce que Van der Spyck ne manqua pas d’exécuter, selon la volonté de Spinoza. Et Jean Rieuwertz, par sa réponse au sieur Van der Spyck, datée d’Amsterdam, du 25 mars 1677, reconnaît avoir reçu le pupitre en question.

Envoyer ses papiers à un imprimeur n'est pas précisément la meilleure façon de chercher à les faire brûler !

Les biographes s'entendent en général pour reconnaître que Spinoza avait demandé que ses oeuvres soient publiées sans mention de son nom, ce qui a été interprété diversement, mais nous sommes à l'opposé de ton hypothèse. Les éditeurs des Oeuvres posthumes ont cependant inscrit "B.d.S." en tête de cette publication.

Et enfin, un peu de bon sens ! Spinoza avait senti sa mort approcher et sa maladie ne le rendait pas complètement impotent : donc, s'il avait eu le désir que ses "papiers" soient brûlés, il aurait pu s'en assurer lui-même de son vivant.

Avatar du membre
bardamu
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1024
Enregistré le : 22 sept. 2002, 00:00

Re: Spinoza avait-il honte de son système?

Messagepar bardamu » 28 nov. 2004, 14:28

YvesMichaud a écrit :Un historien a dit que Spinoza avait demandé qu'on brûle tous ses papiers après sa mort.

Ses amis lui ont désobéi et c'est pourquoi ce site existe aujourd'hui...

Pourquoi Spinoza a-t-il demandé cela?

J'aurais plutôt tendance à me demander quel historien a dit ça et pourquoi.

"la honte étant une sorte de tristesse n'a rien à voir avec l'usage de la raison."

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4105
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 28 nov. 2004, 16:05

Donc acte mon cher Yves que cette affirmation d'un historien non identifié ne reposerait sur rien .Mais que ça doit courir quelque part ailleurs que dans mon esprit embrumé, sur ce coup là . Cela dit , en mon esprit ,ce qui est objectivement infondé fit échos ..Est -ce le rapprochement avec Kafka ..probablement la projection d’un imaginaire sur un personnage ayant réellement existé mais qui revêt la forme du symbole . La puissance symbolique est activée .

How happy is the blameless vestal’s lot!
The world forgetting, by the world forgot.
Eternal sunshine of the spotless mind!

jlHokousai

Avatar du membre
YvesMichaud
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 257
Enregistré le : 03 avr. 2003, 00:00
Localisation : Québec
Contact :

Messagepar YvesMichaud » 28 nov. 2004, 18:10

Je n'ai pas mal lu.

ROGER VERNEAUX, Histoire de la philosophie moderne a écrit :Miné par la phtysie, Spinoza meurt en 1677 à l'âge de quarante-cinq ans, dans une paix intérieure parfaite. Il avait demandé qu'on brûle tous les papiers qu'il laisserait, mais ses amis, passant outre à sa volonté, publièrent tout ce qu'ils trouvèrent.
« Dieu, modifié en Allemands, a tué Dieu, modifié en dix mille Turcs. »
- Bayle

« L'idée, hors de Dieu et hors de nous, est chose; la chose, en nous et en Dieu, est idée. »
- Sertillanges

Avatar du membre
hokousai
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 4105
Enregistré le : 04 nov. 2003, 00:00
Localisation : Hauts de Seine sud

Messagepar hokousai » 28 nov. 2004, 23:28

et oui c'est écrit !!. Mais d'où ce Monsieur Verneaux tient-il son information ?
j- l-p herr

Avatar du membre
Faun
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 421
Enregistré le : 25 oct. 2004, 00:00

Messagepar Faun » 29 nov. 2004, 16:56

Ce que Spinoza a jeté au feu lui-même c'est sa traduction en néerlandais des cinq livres du Pentateuque.

Avatar du membre
YvesMichaud
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 257
Enregistré le : 03 avr. 2003, 00:00
Localisation : Québec
Contact :

Messagepar YvesMichaud » 30 nov. 2004, 22:11

Cher Paul Herr Jean-Luc,

Je ne sais pas d'où vient son information. Et de toute façon c'est un vieux livre.

Roger Verneaux est un thomiste. Il a écrit un chapitre sur le spinozisme, mais je ne sais pas à quel point il comprend adéquatement cette philosophie.

Pour Verneaux, la difficulté fondamentale du spinozisme, c'est le rapport des modes finis à la substance infinie.
« Dieu, modifié en Allemands, a tué Dieu, modifié en dix mille Turcs. »

- Bayle



« L'idée, hors de Dieu et hors de nous, est chose; la chose, en nous et en Dieu, est idée. »

- Sertillanges

Avatar du membre
Henrique
participe à l'administration du forum.
participe à l'administration du forum.
Messages : 1184
Enregistré le : 06 juin 2002, 00:00
Localisation : France
Contact :

Messagepar Henrique » 30 nov. 2004, 23:40

Roger Verneaux est un thomiste. Il a écrit un chapitre sur le spinozisme, mais je ne sais pas à quel point il comprend adéquatement cette philosophie.

J'en aurais mis ma main au feu :twisted:
Comme quoi la mémoire nous joue des tours quand on est de parti pris.

Pour Verneaux, la difficulté fondamentale du spinozisme, c'est le rapport des modes finis à la substance infinie.

Cela, Spinoza le reconnaissait lui-même, et de son vivant ! ;-) La solution qu'il en propose se trouve essentiellement dans les prop. 24 à 29 d'Ethique I.


Retourner vers « Questions transversales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités