Spinoza et la philosophie analytique

Ce qui touche de façon indissociable à différents domaines de la philosophie spinozienne comme des comparaisons avec d'autres auteurs, ou à des informations d'ordre purement historiques ou biographiques.
Avatar du membre
mlefevre
a déjà pris quelques habitudes ici
a déjà pris quelques habitudes ici
Messages : 54
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00

Messagepar mlefevre » 04 juin 2009, 22:16

Ne vous assombrissez pas tant. Je vous répète que si "continental" avait le défaut de vous déplaire, en plus vous avez peut-être raison, nous pourrions sans aucun doute le disqualifier. Pour rétablir votre bonne humeur. Ce n'est pas pour me déranger. Les approximations, je m'en accommode assez, qu'elles fussent miennes ou non. En attendant, nous pourrions parler de l'exactitude...

Avatar du membre
alcore
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 517
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00
Localisation : Paris

Messagepar alcore » 04 juin 2009, 22:19

mlefevre a écrit : En attendant, nous pourrions parler de l'exactitude...


Mon humeur est très bonne.
L'exactitude ? si vous voulez
Mais ce site est quand même consacré à Spinoza !

Avatar du membre
alcore
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 517
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00
Localisation : Paris

Messagepar alcore » 04 juin 2009, 22:21

[quote="mlefevre"]Ne vous assombrissez pas tant. Je vous répète que si "continental" avait le défaut de vous déplaire, en plus vous avez peut-être raison, nous pourrions sans aucun doute le disqualifier. quote]

Je trouve cocasse que les champions du monde de l'analyse verbale soit aussi peu rigoureux dans les termes qu'ils emploient pour qualifier leurs bêtes noires.

Avatar du membre
mlefevre
a déjà pris quelques habitudes ici
a déjà pris quelques habitudes ici
Messages : 54
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00

Messagepar mlefevre » 04 juin 2009, 22:33

je m'étais pris à penser que l'exactitude était chez vous une obsession, la complète détermination, quoi...
mais comme vous le mettez très habilement à jour, il m'arrive souvent de me méprendre sur l'ultime valeur des mots.
Vous, vous êtes un ferme.
J'étais parti sur des choses du genre, "qu'est-ce que la philo X à a voir avec la philo y ?"
ça va mieux là ?

Avatar du membre
alcore
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 517
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00
Localisation : Paris

Messagepar alcore » 04 juin 2009, 23:27

mlefevre a écrit :Vous, vous êtes un ferme.
J'étais parti sur des choses du genre, "qu'est-ce que la philo X à a voir avec la philo y ?"
ça va mieux là ?


Oui, j'aime bien la précision.

Qu'est ce que la philosophie de Spinoza à a voir avec celle de Russel ?

Avatar du membre
mlefevre
a déjà pris quelques habitudes ici
a déjà pris quelques habitudes ici
Messages : 54
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00

Messagepar mlefevre » 05 juin 2009, 07:56

La complétude de l'être. Les vertus morales de l'activité philosophique; l'idéal de connaissance. pour cela Russell se réclame de Spinoza.

PhiPhilo
persévère dans sa puissance d'être ici
persévère dans sa puissance d'être ici
Messages : 148
Enregistré le : 24 juin 2008, 00:00

Messagepar PhiPhilo » 05 juin 2009, 08:59

...
Modifié en dernier par PhiPhilo le 13 oct. 2009, 07:30, modifié 2 fois.

Avatar du membre
alcore
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 517
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00
Localisation : Paris

Messagepar alcore » 05 juin 2009, 09:47

PhiPhilo a écrit :Ce qui importe à Williams ici, c'est la nature de l'inférence qui justifie la présence du connecteur "donc" dans "je pense donc je suis".

].


Sir Williams aurait pu s'épargner toute cette peine car cette première formulation sera corrigée par les Méditations qui répond par avance à ses objecteurs.

Avatar du membre
alcore
participe avec force d'âme et générosité
participe avec force d'âme et générosité
Messages : 517
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00
Localisation : Paris

Messagepar alcore » 05 juin 2009, 10:26

PhiPhilo a écrit :, ou encore, comme l'a dit Frege, dire qu'une chose existe, c'est nier le nombre zéro).

].


Frege, grand esprit, a complètement manqué l'analyse du O.(il ne voit pas que 0 est le véritable nombre source et non pas 1, comme le croit aussi Dedekind)

L'ensemble vide n'existe t il pas ?

PhiPhilo
persévère dans sa puissance d'être ici
persévère dans sa puissance d'être ici
Messages : 148
Enregistré le : 24 juin 2008, 00:00

Messagepar PhiPhilo » 05 juin 2009, 15:20

...
Modifié en dernier par PhiPhilo le 13 oct. 2009, 07:29, modifié 1 fois.


Retourner vers « Questions transversales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités